RMC

Lassalle et Poutou critiqués dans ONPC: "c’est un vrai manque d’humilité des chroniqueurs"

Invités dans l’émission de Laurent Ruquier, "On n'est pas couché", ce samedi, Jean Lassalle et Philippe Poutou ont reçu un traitement injuste, selon la Grande Gueule Etienne Liebig.

"On n’est pas couché" se fait encore remarquer. Après le fou rire de la chroniqueuse Vanessa Burggraf, qui posait une question sur les licenciements à Philippe Poutou, l’émission de France 2 de ce samedi a été le théâtre d'échanges très vifs entre chroniqueurs, Jean Lassalle puis Philippe Poutou. Des échanges qui ont fait réagir la Grande Gueule Etienne Liebig, qui estime que face à des candidats moins vindicatifs, les journalistes doivent s’adapter.

"Poutou et Lassalle n’ont pas la hargne et la niaque d’un certains nombre de candidats. Ce qui me choque, c’est de tourner en dérision des gens qui ont des programmes, qui ont des choses à dire et qui n’ont certainement pas la haine ancrée en eux. Ils n’ont pas cette capacité à répondre au coup par coup. Quand on voit par exemple Fillon, qui est capable de rester concentré après tout ce qu’il a pris, c’est une machine de guerre".

La Grande Gueule estime qu’il est inutile de vouloir décrédibiliser les deux candidats et d’aller au combat, puisqu’ils ne sont pas des "bêtes de scène". "Poutou et Lassalle ne sont pas de cette trempe-là, il n’empêche qu’ils peuvent avoir des choses à dire sans être des bêtes de scène. Si on les invite, il faut écouter ce qu’ils ont à dire en se disant, 'je n’ai pas devant moi un mec qui va nous rentrer dedans, j’ai devant moi quelqu’un qui ne sait pas se battre'. Mais il peut quand même dire quelque chose de très intelligent. On a reçu ici des gens qui parlent doucement, qui ne nous rentrent pas dedans, mais qui ont quand même des choses intéressantes à dire. C’est aux journalistes de s’adapter et de se mettre au niveau de la personne en face. Ils font leur show, mais ils sont meilleurs. En tant que chroniqueur, je suis tombé sur Yann Moix lui-même. C’est quelqu’un d’extraordinairement intelligent, puissant, violent. Devant lui, je me sens laminé mais est-ce une raison pour me ridiculiser? C’est un manque d’humilité".

Les Grandes Gueules avec A. B.