RMC

Laurent Gerra sur RMC: "On voit qu'il y a un ras-le-bol et que l'humour est un exutoire"

L'humoriste Laurent Gerra était l'invité des Grandes Gueules ce mardi sur RMC. Il estime que la colère qui gronde actuellement en France il la ressent sur le terrain lors de ses tournées.

Blocages, manifestations, violences... La grogne des "gilets jaunes" touche l'ensemble du pays depuis plus de deux semaines, mais ne serait que le reflet d'une colère qui monte depuis des années. C'est l'analyse de certains observateurs de la situation actuelle, et également celle de Laurent Gerra, invité des Grandes Gueules sur RMC ce mardi.

Venu à l'occasion de la sortie de son nouveau spectacle, l'humoriste-imitateur estime que les tours de la France qu'il a effectué de multiples fois pour ses tournées lui a permis de sentir de cette fronde monter ces dernières années.

"Le public est content qu'on dise des vacheries à leur place"

"J'adore être sur les routes et aller à la rencontre du public et avoir leur réactions. C'est une bonne jauge. On voit quand même qu'il y a un certain ras-le-bol et que l'humour est exutoire. Je le sens dans les salles depuis quelques temps. Le public est content qu'on dise des vacheries à leur place. Ca me touche beaucoup."

Interrogé par Olivier Truchot qui estime que Laurent Gerra est un des symboles d'une France des terroirs, anti-parisienne, l'humoriste trouve que râler et se moquer des politiques fait partie du patrimoine français. 

"Il y a de ça il n'y a que ça. J'ai toujours dit que j'aimais la France, même dans la contestation. C'est très Français de râler. C'est très Français de dire du mal des hommes politiques. Ca me va parce que j'en fais des sketches ! Après on essaye de trouver un angle joyeux à tout ça même s'il y a un côté dramatique."
J.A. avec les GG