RMC

Le billet d'humeur de Sylvain Grandserre

-

- - -

Comme chaque semaine, Sylvain Grandserre, l'instituteur des "Grandes Gueules", nous livre son billet d'humeur sur le monde de l'éducation.

Une trop bonne nouvelle ?

Une étude menait par le ministère de l'Education nationale a comparé, à 15 ans d'intervalle, le niveau des enfants entrant au CP. Surprise : le taux d'enfants avec des résultats faibles n'est plus que de 3 % contre 10 % auparavant. Quant aux meilleurs élèves, leur pourcentage grimpe désormais à 46 % quand il stagnait à 25 % avant.

Mais que cachent de si bons résultats, loin d'une école maternelle où on se contenterait juste de changer les couches et surveiller la sieste (Darcos) ? Simplement que l'Ecole sait atteindre les objectifs qu'elle se fixe, fut-ce en tordant un peu la réalité ! Car ces évaluations ne portent que sur certains domaines, bien choisis.

Si on peut se réjouir d'une telle annonce de progression, restons méfiants face aux risques du "teach to test" dans une école maternelle qui ne cesse de se "primariser". On sait, en effet, que derrière cette logique d'évaluation sur laquelle on se focalise, se cache le risque d'une... baisse du niveau général ! Car on oublie tout le reste en s'enfermant dans la seule préparation de ces tests lacunaires. Faire des enfants de maternelle des bêtes de concours, c'est bien, c'est bien... c'est bien loin de l'idée que je me fais de la maternelle !

Sylvain Grandserre