RMC

Le Maire demande un "effort" aux retraités avec la hausse de la CSG: "Ils ont déjà eu une vie d'efforts!"

Le gouvernement prévoit une hausse de la CSG pour les retraités en 2018. Interrogé par Sud Ouest, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a reconnu demander "un effort" aux retraités. Une déclaration malvenue selon la GG Fatima Aït Bounoua.

Bruno Le Maire a reconnu demander aux retraités "un effort". Le gouvernement prévoit en effet une hausse de la CSG (Contribution sociale généralisée) pour les retraités pour compenser les allègements de charges pour les salariés.

"Je leur dis qu'ils le font pour les plus jeunes générations et pour récompenser le travail. Ce n'est pas un effort pour alimenter les caisses de l'État", a aussi estimé Bruno Le Maire.

Une formule "très malvenue du début à la fin", selon la Grande Gueule Fatima Aït Bounoua. "Pour reprendre l'expression 'déshabiller Pierre pour habiller Paul', là ça donne l'impression de déshabiller pépé pour habiller bébé. Ensuite demander des efforts à des retraités qui ont déjà eu une vie d'efforts. Quand je regarde le barème: 1.800 euros par mois pour un couple, donc à partir de 1.800 on est riches? Qu'est-ce que ça veut dire?", s'est-elle aussi emporté.

"Comme si les retraités n'étaient pas déjà solidaires!"

"Ce qui m'agace aussi, c'est quand il dit 'pour les jeunes générations'. Il dit ça comme si les retraités n'étaient pas déjà solidaires. Il ignore sans doute le fait que beaucoup de retraités donnent énormément de temps et d'argent à leurs enfants mais aussi à leurs petits-enfants", s'est emporté l'enseignante.

Et de conclure: "'Et pour récompenser le travail'? Et récompenser leur travail à eux? On le récompense quand leur travail à eux. Il s'agit d'une retraite, c'est le fruit d'une vie. Peut-être que la formule est maladroite, mais je ne peux pas l'accepter".

P.B.