RMC

"Le sentiment d'exploitation de la misère et d'injustice transparaît avec cette étude": le coup de gueule d'Etienne Liebig après le nouveau rapport d'Oxfam

Alors que le Forum économique mondial débute à Davos, Oxfam tire la sonnette d'alarme sur les inégalités mondiales dans son rapport annuel. Le document pointe le déséquilibre riches-pauvres qui continue de s'accentuer. Les milliardaires détiendraient désormais plus d'argent que plus de 60% de la population mondiale.

L'écart s'accroît. Désormais, les 2153 milliardaires du globe détiennent plus d'argent que 60% de la population mondiale révèle ce lundi une nouvelle étude de l'ONG Oxfam, qui publie chaque année un rapport sur les inégalités mondiales: "Le fossé entre riches et pauvres ne peut être résolu sans des politiques délibérées de lutte contre les inégalités. Les gouvernements doivent s'assurer que les entreprises et les riches paient leur juste part d'impôts", a assuré Amitabh Behar, la responsable d'Oxfam en Inde qui représentera l'ONG au forum économique de Davos qui s'ouvre mardi en Suisse.

Selon l'étude, 2153 personnes possèdent donc plus d'argent que les 4,6 milliards d'habitants les plus pauvres de la planète. En outre, la fortune des 1% les plus riches du monde représente "plus du double des richesses cumulées" des 6,9 milliards les moins riches, soit 92% de la population du globe, une concentration qui "dépasse l'entendement", estime le rapport.

Des chiffres qui ont fait réagir les "Grandes Gueules" ce lundi sur RMC: "Le sentiment d'exploitation de la misère transparaît avec cette étude !! Ce sentiment d'injustice est profond. C'est la symbolique qui est absolument insupportable. J'en ai rien à faire que les riches soient plus riches, c'est la morale qui me pose problème! (...) Je pense qu'il y a beaucoup de Français qui souffrent de cette question-là. Que les gens soient plus riches que moi ça me fait très plaisir. Mais ce qui m'emmerde c'est que les caissières d'Auchan soient virées!", a réagi Etienne Liebig évoquant la suppression de 517 postes chez Auchan alors que le groupe appartient à la famille Mulliez, l'une des plus fortunée de France.

"Les gens vont exploiter à mort la possibilité de faire du blé"

"Que des mecs soient très riches d'un côté et que leurs employés soient virés, ça me fait souffrir et ça me met en colère. C'est douloureux pour tous les humanistes. On sent que les gens vont exploiter à mort la possibilité de faire du blé, on va placer de l'argent dans des fonds de pension qui permettent de faire vivre des entreprises et de virer des employés! Mon modèle c'est qu'une part de l'argent gagnée dans des placements soit un peu plus imposée par rapport à celui du travail!", a-t-il ajouté.

Pour Marie-Anne Soubré, le problème se situe dans l'appauvrissement des classes moyennes, un phénomène qui touche les pays occidentaux: "Le chiffre est mondial et ça mériterait d'être fait pays par pays. Pour qu'un pays se développe il faut que la classe moyenne se développe comme en Chine ou en Inde. Dans les pays occidentaux, elle est en train de s'appauvrir et c'est là ou est le problème", a-t-elle analysé de son côté. "C'est pour ça qu'on craque et c'est sur ça que l'on doit réfléchir et que nos dirigeants doivent réfléchir", a ajouté l'avocate.

En France, on compte aujourd'hui 41 milliardaires, "quatre fois plus qu'il y a 10 ans", a précisé dans la foulée Pauline Leclère, porte-parole d'Oxfam France. "Un patron du Cac 40 gagne en moyenne 277 Smic par mois", a-t-elle tenu à illustrer.

Guillaume Dussourt