RMC

#Le5JeTravaille: "Twitter est un simulacre de démocratie"

En pleine grève, un hashtag a été créé dans le but de rassembler sur Twitter tous ceux qui se disent contre ce mouvement anti-réforme des retraites. Pour la Grande Gueule Étienne Liébig, ce hashtag ne vaut rien.

C'est un peu comme une contre-manifestation. Alors que la réforme des retraites rassemblent de nombreux grévistes, un hashatg sur Twitter rassemble lui virtuellement plusieurs salariés assumant leur envie d'aller travailler. Mais pour la Grande Gueule Étienne Liébig, cette revendication a peu de signification. 

"Ce n’est pas vrai que cela offre à tout le monde la possibilité de s’exprimer"

"Ça dit quelque chose sur les réseaux sociaux, sur cet espace virtuel qui est un simulacre de démocratie. On a le sentiment que chacun s’exprime sur le réseau et donc qu’il y a une espèce de démocratie direct qui se crée. Mais il n’y a jamais eu dans l’histoire de l’humanité, une démocratie qui était aussi inégalitaire. Ce n’est pas vrai que cela offre à tout le monde la possibilité de s’exprimer"

"C'est une fausse démocratie"

Il s'explique. "Ne s’exprime que ceux qui sont inscrits sur les réseaux sociaux, c’est-à-dire très peu de gens par rapport à l’entièreté d’une nation. Et en plus, tous ne sont pas égaux sur le plan de la qualité de leur expression. Donc, c’est une fausse démocratie".

"En réalité sur un réseau comme Twitter, ceux qui ont véritablement le pouvoir, ce sont ceux qui sont le plus connus et le plus suivis. Donc, c’est totalement inégalitaire".

Les Grandes Gueules (avec Maxime Trouleau)