RMC

Manuel Valls raillé pour un tweet mal interprété

Manuel Valls ne cache pas sur les réseaux sociaux son admiration pour le gouvernement ces derniers mois. Lundi soir, il a de nouveau été raillé pour cela, mais il y a eu confusion sur les destinataires des hommages.

Manuel Valls (ex-PS) s'est une nouvelle fois fait remarquer sur les réseaux sociaux lundi au moment de l'allocution d'Emmanuel Macron. Ces dernières semaines, l'ancien Premier ministre multiplie les appels du pied plus ou moins subtils sur les réseaux sociaux saluant avec véhémence l'action du gouvernement et du président de la République. 

Les utilisateurs de Twitter ont cette fois-ci ainsi pu voir son message rempli d'emojis "applaudissements" (voir ci-dessous) ce qui lui a valu des railleries. On peut être plutôt amenés à croire que ce serait un hommage aux soignants publié à 20 heures pile, deux minutes avant la prise de parole du chef de l'Etat.

Après l'allocution, l'ancien chef du gouvernement sous François Hollande a publié un message de félicitations plus classique évoquant un président "à la hauteur du défi".

Manuel Valls, aujourd'hui conseiller municipal de Barcelone, envoie depuis plusieurs semaines des signaux montrant son désir de revenir faire de la politique en France, même s'il assurait début mars n'être "candidat à rien".

L'avis des GG

Barbara Lefèvre: J'espère qu'il applaudit aussi les soignants en Espagne puisqu'il vit là-bas, il a sa carrière politique en Espagne. Ce serait bien qu'il s'occupe un peu plus de l'Espagne. Il revient ces dernières semaines pour jouer les grands sages et nous donner son avis...

Elina Dumont: Il a droit de s'intéresser à la vie politique en France.

Réaction publiée à l'antenne: "Si on compte tous les emojis et qu'on multiplie par 250, c'est le nombre de lits d'hôpitaux supprimés sous la gouvernance de #Valls et de ses prédécesseurs" (@HonnorDynasty)

J.A.