RMC

Mennel Ibtissem quitte l'émission The Voice: "On va trop loin!"

Critiquée pour des tweets polémiques, la candidate du télécrochet de TF1 a finalement annoncé son départ, jeudi soir. Marie-Anne Soubré, avocate, estime qu'elle aurait dû rester.

Au coeur de la polémique. Après sa prestation sans fausse note télévisuellement parlant lors de l'émission de TF1, The Voice, samedi dernier, une jeune femme de 22 ans originaire de Besançon s'est retrouvée au coeur d'un tollé médiatique. 

Mennel Ibtissem, qui a interprété le titre "Hallelujah" de Leonard Cohen en langue arabe, et portant le voile, a été critiquée par des internautes qui ont exhumé des tweets où elle mettait, notamment, en doute la version officiel de l'attentat de la Promenade des Anglais à Nice. La jeune femme a finalement annoncé jeudi soir qu'elle quittait l'émission dans un message sur Facebook.

"On a pointé du doigt cette jeune fille parce qu'elle était voilée" 

Pour la "Grande Gueule" Marie-Anne Soubré, avocate, "on va trop loin!". Sur RMC, elle a ainsi expliqué: "Cette émission, je l'ai regardé. Mais j'aurai préféré qu'on en reste là. Elle a fait des excuses. Elle avait sa place parce que c'est une très bonne chanteuse".

Avant de défendre une "erreur de jeunesse":

"Je suis très gênée parce que je ne veux pas être naïve et ne pas voir qu'il y a un militantisme politique, mais de l'autre, j'aimerai que l'on soit sûr que tous les jeunes, tous les candidats qui sont actuellement dans The Voice n'ont pas tenu des propos aussi stupides qu'elle. Parce qu'elle a tenu des propos qui sont aussi liés à son âge et à son inculture politique".

Elle précise quelques instants plus tard au micro des GG:

"On a pointé du doigt cette jeune fille parce qu'elle était voilée, mais tu peux avoir les mêmes propos de la part de quelqu'un comme Bigard ou Kassovitz, qui ne sont pas des musulmans mais tiennent des propos stupides. Ce qui me gêne, c'est qu'on l'a pointé du doigt elle, et je n'aime pas cette société-là". 
Les Grandes Gueules