RMC

Mohamed Chirani: "Ces 'bâtards identitaires' veulent nous diviser pour plonger dans la guerre civile"

Mohamed Chirani, ancien délégué du préfet pour les quartiers sensibles de la Seine-Saint-Denis, a expliqué ce lundi dans les Grandes Gueules sur RMC, comment le salafisme jihadiste essayait de prendre le pouvoir dans les mosquées et comment il enrôle des jeunes.

"L'ennemi, il est clair, c'est l'idéologie salafiste jihadiste". Mohamed Chirani, ancien délégué du préfet pour les quartiers sensibles de la Seine-Saint-Denis de 2009 à 2013, a réagi ce lundi aux attaques qui ont ensanglanté Paris vendredi dernier. Selon lui, c'est l'idéologie salafiste jihadiste qu'il faut combattre. "Tous les auteurs des attaques en France, sont passés par le salafisme jihadiste. L'ennemi, il est clair, c'est l'idéologie salafiste jihadiste. Il y a le salafisme en général, et à l'intérieur ou à la périphérie, se développe cette idéologie la plus radicale".

"Les jeunes salafistes veulent prendre le contrôle des mosquées"

Il a également alerté sur la tentative de prise de contrôle des mosquées opérée par ces salafistes radicaux. "En France, il y a 2.000 à 2.500 lieux de culte. Les services de renseignement estiment qu'il y en a une centaine contrôlée par une mouvance salafiste. Beaucoup d'associations (qui gèrent les lieux de culte) sont bousculées par des jeunes salafistes qui veulent prendre le contrôle des mosquées. Les pères, les anciens, tiennent bon pour le moment. Mais quand ils n'arrivent pas à contrôler les mosquées, les salafistes agissent à ses abords. S'ils croisent un jeune qui leur paraît paumé, ils viennent le voir, lui proposent des livres, des CDs, l'invitent à des réunions appartement".

Mohamed Chirani dénonce "ces 'bâtards identitaires', qui n'appartiennent ni à la France ni à leur culture d'origine, qui sont allés chercher une idéologie de la haine salafiste, et qui aujourd'hui veulent nous diviser entre musulmans et la société majoritaire pour nous plonger dans une guerre civile".

P. G. avec les GG