RMC

"On est confinés mais on n'a jamais été aussi proches": elle envoie des masques artisanaux aux infirmières, le bureau de poste lui rend hommage

Pour venir en aide aux infirmières en manque de masques, Françoise, la maman de Marilyne a œuvré pour leur confectionner des masques artisanaux. Une initiative largement saluée par nos "Grandes Gueules" mais aussi par d’autres corps de métiers.

La maman de Marilyne a mis ses compétences au profit de la lutte contre le coronavirus.

Membre d’un club de patchwork, à l’aide d’un patron, elle a confectionné des masques pour les infirmières en manque de matériel. Et il semble que cette initiative ait été largement saluée.

"Ce matin, elle m’a appelé en pleurs", explique Marilyne. "Elle est allée à la Poste, porter les 60 masques dans un petit colis. Il y avait beaucoup de monde, des gendarmes étaient là pour réguler tout ça et quand ils ont su que dans ce colis il y avait des masques pour les infirmières, ils l’ont fait passé devant tout le monde et elle a été applaudit par tous les gens qui étaient là", poursuit-elle.

Grâce à Françoise, le personnel hospitalier va donc rapidement pouvoir bénéficier de ces masques artisanaux. Une initiative, saluée par l’ensemble de nos "Grandes Gueules": "On est confinés, on est éloignés mais on n’a jamais été aussi proches", conclue Marilyne.

De nombreux tutoriels en ligne pour une protection "faite-maison" fleurissent. Beaucoup s'appuient sur un document diffusé par le CHU de Grenoble, donnant des patrons et une méthode pour créer son propre masque en tissu. Toutefois, les autorités appellent à la prudence, le coronavirus ne mesure que 60 à 140 nanomètres, quand un cheveu mesure 100.000 nanomètres en moyenne.

Les Grandes Gueules (avec C.P.)