RMC

"On est des sinistrés": l'appel à l'aide d'un restaurateur

Le chef cuisinier Philippe Etchebest invite tous les restaurateurs, les artisans et les commerçants à se mettre devant leurs établissements avec leur personnel ce vendredi à 11h45. Un appel qui intervient après la fermeture des bars et des restaurants à Marseille.

Sortir des restaurants vendredi à 11H45 avec un brassard noir, et faire du bruit pendant une minute, c'est l'appel à "ne pas mourir en silence" lancé aux professionnels par Philippe Etchebest et l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de Gironde. 

“Un peu de la même manière que les gens ont applaudi le personnel médical pendant le confinement, on va mettre un brassard noir, pour monter qu'on est en deuil, on va sortir devant nos établissements et faire du bruit pendant une minute pour ne pas mourir en silence", a expliqué mardi le médiatique chef bordelais. 

“Attention ! Je n'appelle pas à manifester ou désobéir, ce n'est pas une rébellion", a-t-il assuré. "On nous aide à nous noyer", a-t-il regretté. "Non, ce n'est pas dangereux d'aller manger au restaurant. Pas plus que de prendre l'avion. Je suis allé matin à l'enterrement de Pierre Troisgros, j'étais assis à 30 cm de quelqu'un pendant le vol et on n'avait pas de masques pendant qu'on buvait le café. Où est la différence? J'ai vu une photo de gens entassés dans le métro et c'est nous, les restaurants, qui sommes dangereux? ", demande-t-il. 

Philippe, restaurateur dans l’Essonne, affirme qu’il portera ce brassard noir. 

“On va le porter. Jusqu’ici, on a fait tout ce qu’on nous a demandé. On a enlevé trois tables, on a fait les éclairages automatiques pour que les gens ne touchent pas les interrupteurs, on met du gel partout. On a vraiment fait tout ce qui était nécessaire donc qu’on nous laisse travailler, on ne demande pas autre chose. Qu’on arrête le RER, qu’on arrête toutes ces choses-là parce que ce sont des lieux clos aussi. On a l’impression de payer pour les autres alors qu’on a investi énormément d’argent. On est sinistré. On a déjà fermé deux mois et demi, on ne pourra pas tenir financièrement si on referme”, dénonce ce restaurateur. 
Guillaume Descours