RMC

"On va quand même pas mettre Johnny en trottinette!": polémique autour de la statue de la moto de Johnny Hallyday à Paris

Les Grandes Gueules, du mardi 6 juillet 2021, présenté par Olivier Truchot, sur RMC.

"Il y a quand même du mieux par rapport au plug anal de la place Vendôme!": Gilles-William Goldnadel était particulièrement en verve ce mardi sur le plateau des "Grandes Gueules" de RMC. En cause: la statue de la moto de Johnny passe mal chez les écolos parisiens. 

Ce projet de sculpture monumental (six mètres de haut tout de même) en hommage à Johnny Hallyday fait polémique à Paris. Trois ans et demi après sa mort, ce projet allume le feu entre fans du rockeur et la mairie écologiste du 12e arrondissement de Paris. L'objet du problème: cette structure de 5 mètres de haut, en acier combine les deux emblèmes du rockeur: une Harley-Davidson soutenue par un manche de guitare électrique.

Mais l'hommage frôle la sortie de route pour Fatoumata Koné, présidente du groupe écologiste au conseil de Paris, qui déplore le symbole polluant: "Il faut clairement se dire que là, on fait la promotion de la Harley-Davidson et d'une moto. Ce n'est pas forcément ce qu'on a envie de voir au niveau de Paris". 

Une idée qui agace nos "GG", et Gilles-William Goldnadel en tête: "Quand on parle de Johnny, je comprends bien le symbole de la moto. On ne va quand même pas mettre Jean-Philippe Smet en trottinette?" a-t-il plaisanté.

Et Jérôme Marty - qui roule lui aussi en Harley - de souligner: "Il manque quand même Johnny dans cette sculpture. De loin, on croirait presque une enseigne d'une succursale au bord d'une Nationale... Mais si ca peut devenir un endroit où les fans vont pouvoir se rassembler pour rendre hommage au chanteur, je le comprend bien et ça ne me gêne pas du tout".

Cette œuvre- approuvée par Læticia Hallyday - a été imaginée par le plasticien Bertrand Lavier et serait offerte à la ville: l'esplanade "Johnny-Hallyday" à Bercy doit être inaugurée en septembre.

Xavier Allain