RMC

Osez le féminisme demande que Bertrand Cantat "ait la décence" d'annuler aussi son concert à l'Olympia

Pour Céline Piques, porte-parole de l'association féministe, invitée ce mardi des Grandes Gueules, l'annulation des prestations de Bertrand Cantat dans les festivals cet été n'est qu'une première étape. Elle se dit "partisane" de l'arrêt de la carrière du chanteur, meurtrier en 2003 de Nadine Trintignant.

La décision de Bertrand Cantat d'annuler sa venue dans plusieurs festivals cet été pour "mettre fin à toutes les polémiques" n'est pas suffisante aux yeux d'Osez le féminisme. "Je suis partisane de l'arrêt de sa carrière", a déclaré ce mardi dans les Grandes Gueules Céline Piques, porte-parole de l'association féministe. Si le chanteur, qui a fait 8 ans de prison pour le meurtre de la comédienne Marie Trintignant en 2003 en Lituanie, a annulé sa venue dans les festivals, il maintient ses concerts prévus dans des salles privées, notamment à l'Olympia les 29 et 30 mai prochains. "Nous serons vraisemblablement devant l'Olympia (pour manifester, a annoncé Céline Piques. Nous aimerions que Bertrand Cantat est la décence de se retirer de cette scène, symboliquement très forte dans la reconnaissance de la carrière d'un artiste".

"Ne pas aduler Bertrand Cantat à l'Olympia serait une bonne chose"

"Ne pas aduler Bertrand Cantat à l'Olympia serait une bonne chose", lance-t-elle à l'adresse de ses fans. "Osez le féminisme n'a jamais demandé la censure de Bertrand Cantat, simplement nous nous interrogeons sur la motivation et la facilité de tout un public d'oublier", interroge la porte-parole de l'association.

Quant au "droit à la réinsertion" que met en avant Bertrand Cantat, Céline Piques répond: "Quand vous êtes un artiste vous avez accès à une audience, vous avez des fans qui viennent vous applaudir. Il y a une différence entre une réinsertion discrète et quelqu'un qui utilise cette position d'artiste."

P. G. avec les GG