RMC

Pékin Express en Birmanie – Stéphane Rotenberg répond à la polémique

RMC
Invité à l’occasion du lancement de la 10e saison de «Pékin Express», Stéphane Rotenberg a joué cartes sur table.

Le tournage d'une étape de Pékin Express en Birmanie provoque de vives réactions. Et pour cause, le pays connaitrait un génocide, celui des Rohingyas, un peuple musulman. Un mouvement de contestation de l’émission a vu le jour sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, et a pris de l’ampleur. Or, vous le savez "les Grandes Gueules" est une émission interactive, et ce qui vous fait réagir, nous fait réagir !

Interrogé sur ce sujet brûlant par Alain Marschall, Stéphane Rotenberg a joué franc-jeu : « C’est un grand débat. On peut aussi décider d’aller nulle part, ça peut être un choix. Je comprends tout à fait la réaction de ces gens-là et je la respecte. »

L’animateur phare d’M6 nous a confié son ressenti, sur le terrain, pendant le tournage. « Moi je suis allé en Birmanie, j’ai rencontré les Birmans. Et il y a encore deux ans on ne pouvait pas y aller, et les Birmans n’avaient pas le droit de recevoir des étrangers chez eux. Et je peux vous dire qu’ils sont, dans la plupart des cas, ravis de voir du monde, enfin ! » a-t-il expliqué.

Sans langue de bois, Stéphane Rotenberg n’a pas nié l’état actuel du « régime » : « Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas dans ce pays-là, bien évidemment ! »

Avant d’insister sur la vocation première du format « Pékin Express » : « On n’est pas une émission de news, on n’a pas à changer de rôle, on est un programme de divertissement. Mais je crois que profiter du fait qu’on puisse y aller maintenant, c’est important. »

« On fait beaucoup plus avancer les choses en faisant se connaitre les gens qu’en les ignorants », a-t-il ajouté.

Les Grandes Gueules