RMC

Perturbation des trains en Normandie: "On ne peut pas demander à la SNCF d'être responsable de la météo"

Mardi soir, 1.500 personnes étaient bloquées dans les gares de Lisieux, Caen et Evreux. Les trains sont restés à quai en raison de chutes d'arbres sur les voies. Les voyageurs ont pu rejoindre Paris dans la nuit.

Après la canicule, les orages. Des orages violents ont frappé plusieurs régions interrompant le trafic ferroviaire en Normandie. 1.500 personnes sont restées bloquées dans les gares de Lisieux, Caen et Evreux. Des chutes d'arbres sur les voies avaient endommagé des caténaires, provoquant des défauts d'alimentation.

Les voyageurs bloqués sont arrivés à Paris vers 2H30. Ils ont "tous été pris en charge cette nuit par nos agents en gare Saint-Lazare" par des taxis ou hébergés à l'hôtel, a précisé la SNCF.

Si la nuit a été longue pour beaucoup de voyageurs, la GG Johnny Blanc estime que la SNCF ne peut pas être tenue pour responsable de la situation: "Les gens sont un peu sévères. La SNCF communique très mal, mais on ne peut pas la rendre responsable de la météo".

"Les gens sont sans information, c'est ça qui les énerve"

Il déplore toutefois le manque d'informations: "On ne peut pas demander à la SNCF d'être responsable de la météo. Ce qui n'est pas possible, c'est la façon dont ils gèrent chaque événement. Les gens sont dans le train sans aucune information, c'est ça qui énerve tout le monde. Tout le monde est capable de comprendre qu'il y a un orage, un arbre qui tombe".

Mercredi matin, le trafic était redevenu "quasi normal" sur les axes Paris-Evreux et Paris-Caen-Cherbourg, avec des retards et des annulations "à la marge", a assuré la SNCF. Et le trafic devrait revenir complètement à la normale en fin de matinée.

P.B.