RMC

Philippe Geluck: "L'Etat belge n'existe plus"

Le dessinateur Philippe Geluck était l'invité des Grandes Gueules ce lundi à midi. Signataire d'un "Appel à la fraternité", il se montre cependant préoccupé par la situation de son pays, la Belgique, après les attentats.

L'auteur de bandes-dessinées, Philippe Geluck, était sur le plateau des "Grandes Gueules" sur RMC, ce lundi. Il intervenait en tant que signataire d'un "Appel à la fraternité" auquel ont répondu cent personnalités de tous horizons dans Le Parisien

Pourtant, Philippe Geluck n'est pas franchement optimiste. En tous cas pas en ce qui concerne les affaires de son pays, la Belgique, dont la capitale a été durement touchée par des attentats en mars dernier. Pour l'artiste, ces attaques ont révélé le délabrement politique du royaume: "Là où on se réveille avec la gueule de bois, c'est qu'on s'aperçoit que l'Etat de Belgique n'existe plus, et n'a plus la maîtrise des choses."

Six gouvernements et plus de pouvoir

S'il n'y a plus d'Etat selon le dessinateur, il y a pléthore de gouvernements:

"Nous avons six gouvernements en Belgique: les cinq gouvernements régionaux et le gouvernement fédéral. Et le pouvoir n'est plus nulle part. Un Etat où la police ne parle pas la même langue au sud et au nord du pays, c'est absolument terrifiant."
R.V.