RMC

Pierre-Olivier Sur: "Les magistrats sont politisés, c'est regrettable"

RMC
Le bâtonnier de Paris était l'invité des Grandes Gueules ce matin. Porte-parole des avocats indignés, il réagit à l'affaire Sarkozy-Herzog. Pierre-Olivier Sur dénonce des dérives au sein de la magistrature.

"C'est la première fois qu'on saisit l'instrument qui rasssemble les contours de tout le secret professionnel de l'avocat, concernant tous ces clients, et c'est pour ça que c'est extraordinairement choquant", dénonce Pierre-olivier Sur au micro des GG.

Revenant sur le problème déontologique que posent les écoutes des conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat Maitre Herzog, il remet en cause l'indépendance de la justice: "J'ai confiance en la justice, mais je la connais suffisamment pour dire qu'à certains moments, il peut y avoir des abus à partir de textes de lois qu'on décline d'une façon ou d'une autre."

Le bâtonnier de Paris évoque des dérives préjudiciables: "Les magistrats sont effectivement politisés, c'est regrettable". Il nourrit une conception autre de la magistrature: "Je pense que les magistrats ne devraient pas pouvoir être syndiqués, [...] quand on est magistrat on sert l'intérêt général, on sert la nation, et on ne peut pas servir même de façon accessoire et personnelle [...] des intérêts politiques", assène-t-il.

La rédaction