RMC

Polémique "Vive la France": "Elle ne défendait pas le contenu du propos mais la liberté d'expression"

Une vive polémique est née après le passage de Danièle Obono, députée de la France Insoumise, chez les GG mercredi. Alexis Corbière, député de la France insoumise de Seine-Saint-Denis, est intervenu ce vendredi matin chez les GG pour faire part de son indignation.

La polémique est née ce mercredi chez les Grandes Gueules. La députée France insoumise, Danièle Obono était invitée ce jour-là dans l'émission. Les Grandes Gueules étaient revenues sur une pétition, signée par la députée en 2012, pour défendre le chanteur du groupe Zep (Zone d'expression populaire) et son album intitulé "Nique la France".

Alain Marschall, lui avait ensuite demandé si, en tant qu'élue de la République, elle pouvait désormais dire "Vive la France". La députée a hésité, faisant naître une polémique.

Les Grandes Gueules ont décidé de revenir sur la polémique ce vendredi. Alexis Corbière, député de la France insoumise a fustigé l'émission: "Ce que vous avez fait avec Danièle Obono, ce n'est pas bien. Vous avez fait une erreur. Je n'apprécie pas ce que vous avez fait et je suis en colère".

"Vous avez voulu la délégitimer"

Et de préciser: "Vous l'avez mise sur le gril partant d'une pétition qu'elle avait signée sur la liberté d'expression. Elle ne défendait pas le contenu du propos mais la liberté d'expression". "D'ailleurs, elle n'a jamais dit 'nique la France'. Ce sont des propos qui ne sont pas les siens, vous avez voulu la délégitimer", estime le député.

Accusé d'"injonction", Alain Marschall a nié toute volonté de mettre la candidate en difficulté: "J'ai été étonné de son hésitation. Et cette pétition, j'aurais pu la signer. Dans cette émission, on défend particulièrement la liberté d'expression". "Elle aime la République française mais elle a le droit d'avoir quelques secondes de réflexion", a aussi estimé Alexis Corbière.

P.B.