RMC

Quand un avocat découvre la drôle de double vie de Caroline Vigneaux

Dans son nouveau spectacle, Croque la Pomme, Caroline Vigneaux aborde le sujet de son changement de vie et comment cela a été perçu au début par certains de ces collègues avocats.

Elle a choisi de changer de vie. Caroline Vigneaux a quitté la tenue d’avocat pour aller fouler les planches du théâtre. Devenue humoriste, elle raconte que la transition entre ces deux univers n’a pas toujours été évidente notamment pour ses anciens collègues. Elle raconte notamment dans son dernier spectacle, Croque la pomme, comment elle s’est retrouvé à jouer, à ses débuts dans le théâtre devant un autre avocat qu’elle connaissait. 

"J’avais plaidé contre lui dans une grosse affaire de viol. Ma cliente avait d’ailleurs pris 13 ans, je n’oublierai jamais. Et quelques semaines après ça, j’ai joué dans un tout petit théâtre, il n’y avait pas d’entrée des artistes donc vous vous mettez devant la porte et vous attendez que les gens du spectacle précédent sortent. Et dans les 10 personnes qui viennent me voir, j’entends l’avocat général qui me dis ‘Ah maître Vigeaux c’est donc vrai’", explique-t-elle. 

Le métier d'avocat ne lui suffisait plus

"Quand je reviens sur scène, j’avais une perruque, une petite baguette magique qui clignotait, une robe de princesse, c’était mes tous débuts, et j’ai à 1m50 de ce type contre qui je me suis écharpé aux assises qui me regarde. Et je vois dans son regard le désespoir total. Il se dit, mais en fait la fille a complétement fondu un câble", poursuit l'humoriste. 

Si elle a décidé de changer de vie, ce n’est pas par déception du métier d’avocat, mais parce que celui-ci ne lui suffisait plus. "Je me suis posé une question simple : est-ce qu’avoir été avocat dans ma seule et unique vie, ça suffit à la remplir ? Et quand la réponse est tombée et que c’était non, je me suis dit, je veux la remplir en faisant quoi d’autre, et j’avais envie de faire rire les gens", précise Caroline Vigneaux. 

Les Grandes Gueules (Avec G.D)