RMC

Retraites: "Ca fait 26 ans que tous les régimes sont rabotés: fichez-nous la paix!"

Philippe Pihet, chargé des retraites chez Force Ouvrière, dénonce ce mardi dans Les Grandes Gueules les premières lignes de la réforme des retraites voulue par le gouvernement.

Alors que le gouvernement s'apprête à lancer une consultation citoyenne sur les retraites, Emmanuel Macron a précisé lundi soir sur France 2 sa pensée sur le projet de réforme. Il préfère trouver un accord sur la durée de cotisation, plutôt que sur l'âge de départ à la retraite.

Le rapport remis en juillet par Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, préconisait pourtant la mise en place d'un âge pivot à 64 ans, à partir duquel les Français pourraient partir en retraite à taux plein.

S'il assure que rien n'est encore fixé, le président de la République souhaite que ceux qui "commencent à travailler plus tard finissent plus tard", et que ceux qui commencent "plus tôt partent à la retraite plus tôt".

"Ca commence à monter en température un peu partout, et pas que chez les salariés"

Une annonce qui inquiète et suscite l'incompréhension les syndicats dont Philippe Pihet, chargé des retraites chez Force Ouvrière.

"Pas d'âge pivot, plutôt durée de cotisation, dans un régime en points ça ne veut rien dire. (...) Quand on lit le rapport Delevoye on lit très bien que ce n'est plus 62 ans pour avoir sa retraite intégrale c'est 64, donc ça commence à monter en température un peu partout, et pas que chez les salariés. 
Si on choisit la durée, ça fait voler en éclat la solidarité. Car vous aurez un âge pivot qui ne dira pas son nom, un âge d’équilibre différent par personne. C’est un changement complet de système. 
Nous ce qu’on conçoit à Force Ouvrière, c’est ‘fichez-nous la paix’. Ca fait 26 ans que tous les régimes, qui soient publics, privés ou des régimes spéciaux, sont rabotés: fichez-nous la paix! Ca suffit, on a déjà payé. On garde ce qu’on a."
James Abbott