RMC

Rumeurs de paternité de Zemmour: "C'est l'effet Barbara Streisand" dénonce une "Grande Gueule" de RMC

La couverture de Closer a fait réagir les "Grandes Gueules" de RMC ce vendredi.

Une nouvelle couverture de magazine people pour Eric Zemmour: après la une de Paris Match le montrant en peignoir au bord de la mer, les avocats du polémiste d'extrême droite Eric Zemmour ont annoncé leur intention d'attaquer en justice Closer qui affirme dans son numéro publié vendredi que sa conseillère Sarah Knafo attend un enfant de lui, après un échec jeudi d'interdire la publication du magazine people.

"Monsieur Éric Zemmour et de Madame Sarah Knafo engagent immédiatement une action en justice" et déposent "une assignation pour violation de la vie privée" écrivent dans un communiqué Me Olivier Pardo et Laurence Dauxin-Nedelec, avocats du candidat toujours pas déclaré à la présidentielle, ainsi que Me Simon Olivennes, conseil de Mme Knafo.

"Quoi qu'il arrive, toujours et partout, je défendrai jalousement, férocement, ma vie privée et celle de mes proches. La vie publique, oui. Le voyeurisme, non. Désolé pour les pervers", a indiqué Eric Zemmour dans un tweet.

"L'effet Streisand"

Mi-octobre, Eric Zemmour avait déjà assigné en justice les magazines Paris Match, Closer et Voici pour atteinte à la vie privée. Il assignait notamment Paris Match, qui a fait sa Une fin septembre sur "sa très proche conseillère" Sarah Knafo, et Voici, pour des photos et un texte sur la proximité entre les deux.

Pour les "Grandes Gueules", ce nouveau rebondissement "peopolitique" est digne de l'effet "Streisand", selon Léa Falco et Barbara Lefebvre: 

"C'est pire qu'une paparazzade, c'est l'effet Barbara Streisand. En 2003, la chanteuse avait fait interdire la publication d'une photo de sa villa, et finalement tout le monde voulait la voir parce qu'elle était interdite. C'est une technique très éprouvée et je trouve cela tout à fait étonnant. Je trouve juste dommage de s'attaquer à la vie privée des gens parce que c'est aussi un moyen de faire ressurgir leur combat politique" décrypte l'étudiante en développement international à Sciences Po"

Pour Barbara Lefebvre, ce nouvel épisode "n'a pas d'intérêt sauf quand on se promène tout le temps avec sa conseillère comme le fait Eric Zemmour".

"Il n'est pas obligé de la mettre sur le devant de la scène, comme cela. Depuis le début, c'est une communication pensée comme cela d'avoir cette jeune femme toujours à côté de lui. Ensuite, il y a un intérêt car Eric Zemmour a un discours conservateur, moral, sur la famille. Et son électorat peut être étonné. C'est peut-être une stratégie complètement à côté de la plaque..." s'interroge-t-elle.
La rédaction de RMC (avec AFP)