RMC

Présidentielle: déclaration de candidature imminente pour Éric Zemmour

LE JOURNAL DU OFF - Chaque matin à 5h36, retrouvez les indiscrétions du service politique de RMC.

La candidature d'Éric Zemmour à la présidentielle bientôt officielle. Un choix stratégique, qui ne doit rien au hasard, puisque c'est mardi soir prochain, dans une semaine, qu'a lieu le dernier débat télé des Républicains avant le Congrès.

D'ici là, faites confiance à Éric Zemmour pour continuer de prendre un malin plaisir à faire durer le suspense: "Vous serez informé en temps et en heure" répond-il à chaque fois qu'il est interrogé sur sa date de déclaration de candidature.

Éric Zemmour a été contraint d'accélérer ces derniers jours

Après avoir animé la pré-campagne, il connait une séquence politique plus difficile due, notamment, à sa conférence de presse devant le Bataclan le 13 novembre, aux critiques, aussi, sur la gestion de la campagne dans son camp, et puis à un trou d'air dans les sondages.

En attendant le début de semaine prochaine, Éric Zemmour se rendra à Marseille, vendredi. Selon nos informations, à ce stade, ni réunion publique, ni déplacement dans les quartiers Nord ne sont à l'ordre du jour.

"La population des quartiers Nord n'est pas très contente de le recevoir", grince un de ses soutiens sur place. Éric Zemmour devrait tout de même s'offrir une visite sur un gros site industriel, dont le nom est encore tenu secret - et une virée sur le Vieux-Port.

L'occasion de rencontrer les jeunes de Génération Z, qui, lundi matin, pendant 2h entre 7h et 9h ont déployé une banderole "2022, je signe pour Zemmour" à l'entrée du tunnel du Prado.

Point d'orgue de son lancement de campagne : un premier meeting en tant que candidat officiel...

Le dimanche 5 décembre, au Zénith de Paris. La salle, qui peut accueillir jusqu'à 9.000 personnes, a été réservée, et elle sera louée pour 89 000 euros par l'association des Amis d'Éric Zemmour. Là encore, la date n'a pas été choisie au hasard, puisque c'est la veille, le 4 décembre que Les Républicains désignent officiellement leur candidat à la présidentielle.

Le retard remarqué de Xavier Bertrand, lundi, lors de la visite d'Emmanuel Macron à Amiens...

Xavier Bertrand n'était pas là pour le traditionnel "accueil Républicain". Candidat au congrès des Républicains Et président de la région Hauts-de-France, il a débarqué en pleine réunion avec les élus locaux. Emmanuel Macron, micro en main, parlait de la ligne de train entre Amiens et Paris. Une compétence de la région !

Remarquant le retard, le chef de l'Etat a donc proposé à Xavier Bertrand de prendre la parole, qui a poliment refusé. Pas du goût de l'Elysée, pour qui ce retard "politise" le déplacement d'Emmanuel Macron.

Un autre déplacement, celui-ci tombe à pic, pour Fabien Roussel

Visite en Guyane ce mardi et mercredi matin, puis à la Martinique et enfin à la Guadeloupe vendredi et samedi. S'il y a encore un peu de flou sur son programme compte tenu de la situation sur l'île, Fabien Roussel a tout de même prévu de rencontrer des organisations syndicales sur place.

Un pied de nez au gouvernement: "La colère se manifeste sur fond de défiance vis-à-vis de l'exécutif", estime un de ses proches, et un pied de nez, aussi, au reste de la gauche, notamment aux Verts de Yannick Jadot, qui a dit trouver "normal" l'envoi de forces de police sur place. "Ce n'est pas notre vision des choses", tranche l'entourage du candidat communiste.

>>> PODCAST RMC - Retrouvez COULISSES, le podcast du service politique sur l'élection présidentielle 2022.

Le service politique de RMC (édité par J.A.)