RMC

Sébastien Chenu: "Le Président a arnaqué les Français"

Invité ce mardi chez les GG, le député RN Sébastien Chenu a estimé que les annonces d'Emmanuel Macron lundi soir n'étaient pas suffisantes.

Emmanuel Macron a tenté lundi de calmer la colère des "gilets jaunes" en annonçant une série de mesures sociales, qui ont été saluées comme une "avancée" par certains protestataires tandis que d'autres les jugeaient insuffisantes pour arrêter leur mobilisation.

Augmentation de 100 euros des salaires au niveau du Smic, exemption de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2.000 euros par mois, heures sup' payées "sans impôts ni charges": le chef de l'Etat a annoncé plusieurs nouveaux gestes face à ce qu'il a appelé "l'état d'urgence économique et sociale".

"Je crois qu'Emmanuel Macron a fait semblant d'entendre la colère. Je crois que le président de la République a arnaqué les Français, mais ce n'est pas nouveau. Il a fait semblant mais en réalité il ne va pas dévier d'un iota son chemin. Il n'a pas seulement été élu sur un programme. S'il pense qu'il a été élu uniquement sur un programme dont les Français ne veulent pas et qui ne produit pas de résultat, je pense qu'il se met le doigt dans l'œil", a réagi Sébastien Chenu député du Nord et porte-parole du RN sur RMC.

"L'annulation de la hausse de la CSG, ça ne redonne pas du pouvoir d'achat"

"En ce qui concerne le Smic, tout le monde a compris que les Français n'allaient pas toucher plus, c'est un complément de revenu, la prime d'activité, qui n'est pas pris en compte dans les retraites, donc ça revient à quelque chose d'extrêmement faible. Sur la CSG sur les retraites de moins de 2.000 euros. On peut s'en réjouir. Mais ça ne redonne pas du pouvoir d'achat, ils vont moins donner en taxes à l'Etat, c'est bien mais ça n'améliore pas le quotidien. Et sur les heures supplémentaires défiscalisées, nous avions fait la proposition et les députés LaREM avaient tous voté contre", a-t-il aussi détaillé.

P.B.