RMC

"Si tu atteins 16 ou 17%, tu deviens un potentiel vainqueur": Jean-Marie Bigard confirme sur RMC ses intentions présidentielles

Après avoir lancé sur BFMTV le 27 mai qu'il "pourrait être intéressé" par une candidature à la présidence de la République, l'humoriste Jean-Marie Bigard a confirmé son intention ce jeudi dans Les Grandes Gueules. Il voudrait se lancer "jusqu'à un moment raisonnable" dans la course, voyant des sondages lui être favorables.

Des affiches de spectacle, aux affiches de campagne présidentielle? L'humoriste Jean-Marie Bigard semble lorgner sur la puissance médiatique de l'élection présidentielle et a profité de son passage dans Les Grandes Gueules ce jeudi matin sur RMC pour rajouter de l'huile sur le feu d'une potentielle candidature "hors partis".

Critiquant très durement le gouvernement depuis la crise des "gilets jaunes" et également durant la crise du coronavirus, il a reçu un appel téléphonique du président de la République lui-même fin mai après sa demande de rouvrir les bars au plus vite. Interrogé par BFMTV sur ce coup de fil, il en a profité pour dire que la présidentielle 2022 pourrait l'intéresser, une annonce provoquant un remous médiatique. 

"Il y a tellement une belle bande de tocards en face de moi que je crois que je peux encore avancer un peu dans la mêlée"

L'humoriste semble savourer cette mise au premier plan, et explique ce jeudi sur RMC ses intentions pour la suite.

"C’est super! Je laisse chauffer la cocotte-minute à feu doux. Je m’aperçois qu’il y a tellement de guignols qui parlent de moi, qui tout d’un coup auraient éventuellement peur d’un électron libre comme moi, qu’ils se démasquent tout seuls. Plus ça vient et plus je me dis qu’il y a tellement une belle bande de tocards en face de moi que je crois que je peux encore avancer un petit peu dans la mêlée."

"Je vais aller jusqu’à un moment raisonnable"

Jean-Marie Bigard compte donc avancer "raisonnablement" dans cette aventure, et se base sur une enquête de l'Ifop pour Valeurs Actuelles qui montre que 13% des électeurs seraient prêts à voter pour lui s'il se présentait.

"Je vais aller jusqu’à un moment, on va dire, raisonnable. L’Ifop me donne 13% d’intentions de vote, que 14% de ceux qui ont voté Mélenchon seraient prêts à voter pour moi, 21% de ceux qui ont voté Le Pen, 7% de Macron et 35% des 'gilets jaunes'. Ca fait beaucoup de monde tout ça! On m’a dit que pour l’instant ça va, mais que si tu passes 15, 16, 17% tu deviens un potentiel vainqueur tout simplement. Et là si tu sors de chez toi et que tu vois un drone tu te méfies. (...) Tout le monde me dit de me méfier, unanimement. Plein me disent de ne plus prendre mon scooter (en référence à la mort de Coluche ndlr)', sourit l'humoriste, répondant à la question des "Grandes Gueules" sur d'éventuelles pressions politiques.

>>> EN VIDEO - Retrouvez le passage complet de Jean-Marie Bigard en vidéo ici

James Abbott