RMC

Suspension de Platini: Christian Jeanpierre "choqué par la violence de la sanction"

Invité du Grand Oral des Grandes Gueules, ce lundi sur RMC, Christian Jeanpierre a déploré une sanction "très sévère" à l'encontre de Michel Platini et de Sepp Blatter, suspendus huit ans par la commission d'éthique de la Fifa.

La décision est tombée, peu après 10 heures ce lundi matin. Sepp Blatter, le président démissionnaire de la Fifa, et Michel Platini, le patron de la Fifa qui espérait lui succéder, ont été suspendus de toute activité dans le football pendant huit ans par la commission d'éthique de la fédération sportive internationale.

"Vu de Paris, ça semble très sévère", a réagi ce lundi Christian Jeanpierre, invité du Grand oral des Grandes Gueules sur RMC. "Je pense que c'est pas la fin du feuilleton. On n'est pas au bout de nos surprises dans ce dossier-là".

Et de se dire marqué par le sort de Platini. "On est tous choqués par la violence de la sanction, parce qu'on a l'image de Platini qui nous a fait rêver", a-t-il poursuivi. "On sait qu'il a fait un beau boulot à l'UEFA. Je suis assez prudent sur ce dossier. On ne peut pas jouer les procureurs à distance. On ne peut pas les condamner comme ça, surtout quand on n'a pas le dossier en main".

"Le feuilleton n'est pas terminé"

"On ne peut pas balayer d'un revers de la main ce qu'a fait Sepp Blatter en Afrique, pour le développement du football", a cajolé le commentateur vedette de TF1.

"Guy Roux, qui a plein de relations en Afrique, dit qu'il a fait un énorme boulot en Afrique, sur le plan caritatif. Il a fait son boulot". Sepp Blatter "a sans doute fait - ou laisser faire - des trucs pas bien" a-t-il reconnu, mais "on ne peut pas les juger comme cela, on n'a pas le dossier".

Avant de conclure: "On n'imagine pas Sepp Blatter et Platini avec des Ferrari planquées dans le garage et des maisons dans les Caraïbes. Je ne les balance pas avec l'eau du bain comme cela. Le feuilleton n'est pas terminé".

C. P.