RMC

Tests ADN au Lycée Fénelon – Dufoulon : "Je n’ai pas envie de me retrouver au Vél’d’Hiv un de ses quatre !"

RMC
Dans les GG ce matin: l’évolution de l’enquête pour viol au Lycée Fénelon de La Rochelle. L’ampleur des tests ADN créé la stupeur. En cause notamment le devenir des prélèvements effectués.

Les tests ADN doivent être effectués sur 527 personnes, officiellement présentes dans l’établissement au moment des faits. Notre Grande Gueule, et professeur de sociologie, Serge Dufoulon s’est montré sceptique concernant la destruction annoncée des prélèvements non concluants.

« Sur le contrôle, je ne suis pas contre dans la mesure où il y a un danger public quelque part, puis dans une école catholique en plus ça la fout mal. Par contre, c’est sur le fait de garder ou non les ADN après, c’est-à-dire le fichage», a-t-il expliqué.

Poursuivant sur sa lancée, Dufoulon ajoute : « Ça m’ennuierai un jour de voir un clone de Serge Dufoulon venir parce qu’on aurait utilisé mon ADN. Et de toute façon je suis contre tout fichage ! »

Il fait alors appel à l’Histoire. Une référence au passé, qui peut ne pas être au goût de tout le monde : « J’aimerai avoir des garantis sur la destruction des fichiers par la suite. Je n’ai pas envie de me retrouver au Vél’d’Hiv un de ses quatre ! (…) On le sait très bien dans le passé les juifs étaient fichés, les communistes étaient fichés, tout le monde était fiché ! La Stasi avait fiché toute une population.»

Une séquence à voir en images.

Les Grandes Gueules