RMC

Tintin accusé de racisme: "Dans la mentalité 'Y’a bon Banania', c'est ce qu'il y a de pire"

Chez les Grandes Gueules, même Tintin fait polémique. Avec la colorisation du livre Tintin au pays des Soviets refont surfaces les débats sur le héros de Hergé.

Qui aurait pu penser que Tintin au pays des Soviets susciterait un tel débat? Lors de sa sortie en 1930, la BD connaît un véritable succès, mais les polémiques sur le sens de son message politique font qu'elle ne sera plus éditée.

Pour la Grande Gueule Marie-Anne Soubré, ce n'est pas seulement cet album qui pose problème, mais bien tout le personnage inventé par Hergé. "Je hais Tintin, il est complètement idiot, mon Dieu qu'il est bête. Le lieu commun est de nous dire que le coté raciste et colonialiste d’Hergé c’était la mentalité de l’époque. Je rappelle qu'à l'époque, tout le monde n'était pas raciste ou colonialiste. Ces albums ont été ce qu’il y a eu de pire dans la mentalité 'Y’a bon Banania', lance Marie-Anne Soubré, qui dénonce "une vision colonialiste". 

Mourad Boudjellal, fondateur d'une maison d'éditions spécialisée dans la BD, va tenter d'adoucir le propos de sa collègue: "Je ne peux pas te laisser dire ça. Moi j’ai eu la chance de rencontrer Hergé et il était tout sauf un facho ou un raciste, il était le reflet d’une époque".

Les Grandes Gueules avec A. Benyahia