RMC

"Un outil de propagande anti-avortement": une fiction diffusée sur C8 fait polémique

-

- - -

Un film américain financé par l'église évangélique a été diffusé lundi sur C8 mettant en scène des images scientifiquement contestées. La ministre de l'Egalité entre les femmes et les hommes est montée au créneau.

La ministre déléguée à l'Égalité femmes-hommes, Élisabeth Moreno, a "fermement" condamné mardi la diffusion du film américain anti-avortement "Unplanned" lundi soir sur C8 et estimé que la chaîne s'était rendue "coupable du délit d'entrave" à l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

Interrogé par l'AFP, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a indiqué avoir reçu plusieurs saisines concernant ce programme et annoncé qu'il allait instruire ce dossier.

Produite par un studio chrétien évangélique, la fiction "Unplanned" relate le revirement d'une ancienne cadre du planning familial américain devenue militante anti-avortement.

"Des contre-vérités scientifiques qui induisent inexorablement le spectateur en erreur"

Elle avait rencontré un succès inattendu lors de sa sortie aux États-Unis au printemps 2019 mais suscité aussi de vives critiques quant à sa véracité, particulièrement d'une scène d'avortement montrant un foetus se débattre.

"En acceptant de diffuser ce type de programme", C8 "se rend solidaire des mouvements anti-choix et se rend coupable du délit d'entrave condamné dans notre pays", a estimé le ministère délégué à l'Egalité femmes-hommes dans un communiqué, soulignant que le film "met avant tout en avant des contre-vérités scientifiques et induit inexorablement le spectateur en erreur".

"Je condamne fermement la diffusion de ce film" qui "constitue un outil de propagande anti-avortement abject", a souligné Elisabeth Moreno, citée dans le communiqué.

L'annonce de la diffusion du film sur C8, chaîne du groupe Canal+ (filiale de Vivendi) contrôlé par l'homme d'affaires Vincent Bolloré, avait suscité de vives réactions des associations féministes.

"Non à l'entrave, non à la culpabilisation", a également tweeté lundi soir la prédécesseure de Mme Moreno au portefeuille de l'Egalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, aujourd'hui ministre déléguée à la Citoyenneté.

Selon Médiamétrie, "Unplanned" a réuni devant C8 en moyenne 304.000 téléspectateurs, soit une part d'audience (PDA) de 1,5%, un score bien inférieur à celui réalisé par sa concurrente W9 avec "Les 12 travaux d'Astérix" (4,8% de PDA, en moyenne plus d'un million de téléspectateurs).

Le délit d'entrave à l'IVG est passible de 30.000 euros d'amende et deux ans d'emprisonnement.

A LIRE AUSSI >>> Pass sanitaire: un bracelet passe-droit pour les clients fidèles dans les bars et restaurants?

L'avis des GG

Etienne Liébig (éducateur): "C'est aussi l'église évangélique qui est derrière. En France le mouvement pro-vie repose sur la culpabilité de la femme qui va avorter. Tout le système repose là-dessus. Je serais partant pour que ce genre de film s'il est diffusé, soit suivi d'un débat, pour que des scientifiques s'expriment. La loi est la loi."

Didier Giraud (agriculteur): "De là à ce qu'une ministre communique là-dessus en parlant d'endoctrinement. Qu'elle dise que l'avortement est un droit en France et basta. Je vois pas pourquoi il faut monter le truc en épingle"

Stella Kamnga (étudiante): "Il ne faut pas perdre de vue que chacun a le droit d'avoir son avis. Les anti-avortement aux USA se radicalisent et ça commence à être effrayant. Heureusement qu'on a eu des pionnières comme Simone Veil, ça a sauvé la vie de plein de femmes."

avec AFP