RMC

Un présentateur de LCI tête de liste aux régionales pour le Rassemblement national: choquant?

Philippe Ballard, journaliste à LCI, a annoncé mardi qu'il allait porter les couleurs de Marine Le Pen pour les régionales à venir.

Le journaliste Philippe Ballard, présentateur sur la chaîne d'info en continu LCI, sera tête de liste du Rassemblement national dans la section de Paris pour les élections régionales en Ile-de-France, a-t-il annoncé mardi sur Twitter.

"C'est avec un immense honneur que je serai tête de liste du Rassemblement National à Paris pour les #Régionales2021. Je remercie @J_Bardella et @MLP_officiel (Jordan Bardella et Marine Le Pen, ndlr) pour la confiance qu'ils m'accordent", a déclaré le journaliste, accompagnant son tweet d'un article du Figaro sur l'annonce.

A LCI depuis 1994

Le Rassemblement national a confirmé à l'AFP la candidature du journaliste. La liste du parti aux élections régionales en Ile-de-France est menée par le numéro deux du Rassemblement national Jordan Bardella.

Sollicitée par l'AFP, LCI a indiqué avoir été informée dans la journée de la nouvelle et qu'"en conséquence", Philippe Ballard se retirait "naturellement de l'antenne dès ce jour".

Initialement journaliste radio (Sud Radio, France Info, RTL), Philippe Ballard a intégré LCI en 1994. Au fil des années, le journaliste est devenu présentateur régulier des tranches info le matin en semaine et le week-end, puis le soir. Depuis 2019, il présentait "LCI tout info" les après-midi en fin de semaine.

A LIRE AUSSI >>> Macron présentera vendredi le plan de déconfinement

L'avis des GG

Elina Dumont (intervenante dans le social): "Il est libre tout simplement."

Marie-Anne Soubré (avocate): "Pour moi il n'y a aucun sujet. Si il quitte son boulot et va faire de la politique, point, terminé. Je déteste les idées du RN mais ce n'est pas parce que le gars était journaliste que je peux dire qu'il n'a pas le droit. Sinon parlons de Noël Mamère, d'Audrey Pulvar. Il faut être un peu honnête intellectuellement. Ca prouve même qu'il était bon si personne ne s'en est rendu compte auparavant!"

Olivier Truchot: "Quand un journaliste rejoint le RN ça devient une question, mais pour les autres partis ça ne pose pas de problème. C'est ça qui est intéressant. C'est même moins choquant, là, car les choses sont claires, il arrête tout. En ce moment, aller s'engager en politique c'est plutôt courageux.

J.A. et AFP