RMC

Un quart des Français prêts à refuser le port du masque en entreprise: "On ne travaille pas dans les mines, il faut arrêter de se plaindre"

Le port du masque au travail sera obligatoire dès le 1er septembre. Au grand dam de près d'un quart des Français, qui assurent qu'ils refuseront de porter le masque en entreprise.

Vivons heureux, vivons masqués. Le principal outil de lutte contre l’épidémie de Covid-19 doit dès le premier septembre nous suivre jusqu’au travail. En effet, le port du masque doit devenir obligatoire en entreprise dès la rentrée. Une nouvelle mesure qui ne satisfait pas tout le monde. Selon la plateforme de recrutement par intérim Qapa, 26% des Français refuseraient de porter le masque sur le leur lieu de travail, quand 38% seraient contre.

"Le travail dans une entreprise quelque soit le poste, ce n’est pas les mines. Il y a des soignants, ceux qui bossent sur les chantiers avec des chaleurs étouffantes, les caissières et les caissiers qui portent le masque 10 heures par jour et sont mal payés, on ne les entend pas se plaindre", dénonce ce mardi sur le plateau des "Grandes Gueules" Maxime Lledo. "À partir du moment où c’est plus pour protéger les autres que se protéger soi, on prend sur soi et on écoute les règles", ajoute-t-il.

"Si quelqu'un refuse de mettre son masque il faut le sanctionner"

"Si quelqu'un refuse de mettre son masque il faut le sanctionner. Une mise à pied d'abord puis une échelle de sanction. Au bout d'un moment il faut le virer!", insiste de son côté l'avocate Marie-Anne Soubré.

Des dérogations pourront être accordées dans certains cas. L'employeur aura pour obligation de fournir les masques. Et en cas de non-respect de la règle, la ministre du travail Elisabeth Borne promet des sanctions sans pour en préciser la nature.

Guillaume Dussourt