RMC

Un travail de fond été fait avec Hollande dont Emmanuel Macron bénéficie aujourd'hui

Ancien conseiller en communication de François Hollande, Gaspard Gantzer était l'invité des Grandes Gueules jeudi pour présenter son livre "La politique est un sport de combat" (éd. Fayard).

Et si l'histoire finissait par rendre grâce au quinquennat de François Hollande? C'est l'avis de son ancien conseiller en communication. Invité des Grandes Gueules jeudi, Gaspard Gantzer est venu présenter son livre, "La politique est un sport de combat" (éd. Fayard). Il admet en préambule que "beaucoup de critiques sont justifiées parce que tout n'a pas marché. Ça se serait vu d'ailleurs je pense si tout avait été parfait du début jusqu'à la fin". En revanche, "je pense qu'il y a un zapping permanent qui fait qu'on oublie un petit peu les choses et qu'on a tendance à se concentrer sur ce qui va le plus mal".

"Personne ne revient jamais sur les attentats"

Pour Gaspard Gantzer, on oublie un peu trop vite la gestion des attentats par François Hollande. "Je suis toujours surpris, c'est terrible: les attentats sont dans la mémoire de tout le monde. Mais finalement (…) personne ne revient jamais sur les attentats. C'est comme si on les avait refoulés ou oubliés. Moi j'ai voulu en reparler de la façon dont on les a vécus de l'intérieur parce que ce sont des moments terribles et qu'ils sont importants pour l'histoire de France et la mémoire collective. Dans les bonnes choses, je pense qu'il y a un travail de fond qui a été fait pour enclencher le redressement du pays avec Hollande, dont Emmanuel Macron bénéficie aujourd'hui. Et ça je pense qu'on n'en a pas assez parlé".

Les GG