RMC

Une ex-actrice porno dénonce le harcèlement de préados: "Leurs parents s'imaginent qu'ils sont de petits anges"

Ce jeudi, les GG avaient nommé Nikita Bellucci, Grande gueule du jour. Cette ancienne actrice pornographique avait dénoncé des messages de harcèlement sexuels envoyés par de jeunes internautes de 11-13 ans…

Des messages de harcèlement sexuel envoyés par des préadolescents de 11 à 13 ans. C'est ce que dénonce l'ancienne actrice porno Nikita Bellucci. Des messages qu'elle envoie directement aux parents des harceleurs. Selon elle, ces messages traduisent un manque cruel d'éducation sexuelle et pose le problème de l'accès au porno.

Ce coup de gueule réjouit la GG Fatima Aït-Bounoua: "Merci, moi j'adhère! Lorsque vous abordez le problème, on ne peut pas vous dire que vous êtes prude ou que vous êtes contre le porno comme on a pu me le dire quand je tente d'aborder ce problème-là. Sur cette antenne, j'ai parlé des nudes ces photos nues envoyées entre ados, j'ai parlé de l'accès au porno, de la différence entre le porno des années 80 et le porno aujourd'hui. A l'époque l'ado devait faire la démarche pour accéder au porno, maintenant il faut faire une démarche pour échapper au porno, parce que ça vient à lui".

"Une maman pensait que c'était une blague"

Pour elle, cette dénonciation est salutaire: "J'avais dit aussi que très souvent avant le premier baiser, des enfants de 11 ans savaient ce qu'était un gang bang ou un bukkake. Quand c'est Nikita qui en parle, on ne va pas lui dire qu'elle est prude ou qu'elle est contre le porno. On va comprendre qu'il y a un problème. On ne va pas faire le procès du porno, mais de ses dérives".

Pour autant le sujet est délicat: "Quand je le dénonce, je reçois des menaces de mort. Et les parents ne répondent pas quand j'envoie les captures d'écran. La seule réponse que j'ai eue est venue d'une maman qui pensait que c'était une blague, les parents s'imaginent que leurs ados sont des petits anges".

P.B.