RMC

Une Miss France transsexuelle? "Ce n'est pas dans les choses naturelles", selon Geneviève de Fontenay

Sylvie Tellier, directrice de la société Miss France, rappelle que le règlement actuel de l'émission est d'"être de sexe féminin", et non "née de sexe féminin", comme l'était "le vieux règlement de Geneviève de Fontenay". La dame au chapeau, elle, est contre l'idée d'une miss transsexuelle comme elle l'explique dans Les GG ce mercredi.

La directrice générale de la société Miss France Sylvie Tellier affirme lundi qu'elle ne "s'opposerait pas" à la candidature d'une personne "transsexuelle" au prochain concours en décembre, cela n'étant "pas interdit" par le règlement.

Si "un garçon ayant changé de sexe, et ayant donc un état civil féminin, se présente au concours Miss France, nous ne sommes pas la police, je ne vais pas lui faire passer de visite médicale", dit-elle dans une interview au Parisien.

Une candidature transsexuelle, "ce n'est pas interdit dans le règlement, même si c'est compliqué dans les faits", selon Sylvie Tellier, qui rappelle que le règlement actuel de l'émission est "d'être de sexe féminin", et non "né de sexe féminin", comme l'était "le vieux règlement de Geneviève de Fontenay", l'ancienne présidente du comité Miss France.

"Je n’organise plus mais ce que je veux c’est garder l’image que j’ai donné pendant toutes ces années"

"Si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l'élit, on ne s'y opposera pas, parce que nous suivons le choix du public", poursuit-elle.

En revanche l'ancienne directrice du comité Miss France, Geneviève de Fontenay, invitée des Grandes Gueules sur RMC ce mercredi matin, n'est pas du tout en phase avec cette possible évolution. "Ce n'est pas dans les choses naturelles", a-t-elle dénoncé.

“Je n’organise plus mais ce que je veux c’est garder l’image que j’ai donné pendant toutes ces années. Je ne vois pas vraiment un transgenre dans l'élection de Miss France, mais maintenant, comme on dit, il faut être moderne. Alors maintenant c'est ça être moderne?"

"Sylvie Tellier est libre de faire ce qu'elle veut, mais ce que je comprends pas c'est qu'elle ne m'en ait pas parlé"

La "dame au chapeau" s'estime "plus vers la sortie que l'entrée" mais regrette qu'elle n'ait pas été consultée sur ce sujet.

"Je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre, mais en tout cas, jusqu'à ce que je sois là je défendrai l'image que j'ai donnée, et que je suis fière d'avoir donnée. Maintenant, chacun fait ce qu'il veut dans la vie. Ce sont les gens qui décideront et voilà. (...) Sylvie Tellier est libre de faire ce qu'elle veut, mais ce que je comprends pas c'est qu'elle ne m'en ait pas parlé."
James Abbott