RMC

Visite de Hollande à Théo: "je ne vois pas ce que le président de la République faisait là"

François Hollande s'est rendu mardi au chevet de Théo à l'hôpital d'Aulnay-sous-Bois, d'où le jeune homme de 22 ans, victime d'un viol présumé lors d'une arrestation brutale. Une visite critiquée ce mercredi par la Grande Gueule Johnny Blanc.

Le président Hollande s'est rendu mardi au chevet de Théo, à l'hôpital Robert Ballanger d'Aulnay-sous-Bois, où le jeune homme est soigné. Le chef de l'Etat, resté une demi-heure avec le jeune homme et plusieurs membres de sa famille, a expliqué qu'il entendait par sa présence "souligner combien" Théo, un "jeune qui avait toujours été connu pour (son) comportement exemplaire", "avait réagi avec dignité et avec responsabilité après ce qui lui est arrivé".

"Je pense que sa place n'était pas là", estime ce mercredi Johnny Blanc. Et la Grande Gueule de s'expliquer: "Il y a un ministre de l'Intérieur, c'est son rôle d'y aller. Ce n'est pas lui (François Hollande) le patron de la police donc je ne vois pas ce que le président de la République faisait sur place. On n'arrête pas de dire que l'on dévalorise la fonction présidentielle mais ce n'est pas à la fonction présidentielle de faire ça".

"Quand le politique, comme François Hollande, fait le geste d'aller voir Théo, c'est une forme de reconnaissance, lui rétorque Zohra Bitan. Dans les banlieues, les jeunes parlent beaucoup de mépris, de cette espèce de rupture qu'il y a entre eux et la République, entre eux et les politiques, entre eux et le reste du monde. Et quand on va vers eux, on ne peut pas leur dire qu'ils (les politiques) ne sont pas à leur place".

M.R avec Les Grandes Gueules