RMC

Fausses rumeurs d’enlèvements d’enfants: comment est né le mythe du "gang en camionnette blanche"?

Depuis plusieurs jours, la rumeur enfle sur les réseaux sociaux. Pourtant, elle n'est ni nouvelle, ni vérifiée. La préfecture de police de Paris a publié un démenti sur la rumeur pour calmer la psychose.

La rumeur a pris de l’ampleur sur les réseaux sociaux. Des personnes se sont inquiétées d’une rumeur rapportant qu’un gang enlève des enfants en Île-de-France à bord d’une camionnette blanche. Une information qui prend des proportions inquiétantes. 

Preuve en est ce déchaînement de violence depuis quelques jours. Cette nuit, une vingtaine de personnes ont été arrêtées à Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis. Elles étaient en train de prendre à partie des Roms qu’ils accusaient d’enlever des enfants en camionnette blanche. La semaine précédente, deux hommes en camionnette avaient été roués de coups à Colombes dans les Hauts-de-Seine pour les mêmes raisons. 

Pourtant, cette rumeur n’est absolument pas fondée. La préfecture de police de Paris a publié un démenti sur la rumeur pour calmer la psychose. Sans affirmer évidemment que personne n’a jamais enlevé ou n’enlèvera jamais d’enfants en camionnette blanche. 

Une rumeur qui existe aussi à l'étranger

Cette rumeur n’est d’ailleurs pas toute jeune. Depuis les années 2010, on voit régulièrement passer des messages indiquant que des personnes en camionnette blanche, souvent des roms, ont essayé d’enlever des enfants dans plusieurs pays d’Europe. En 2011, en Moselle, plusieurs femmes avaient pris peur parce qu’un homme en camionnette les avait abordés en parlant une langue qu’elles ne comprenaient pas et, pour l’une d’entre elles, avec un ton agressif. Il y a aussi eu plus récemment en 2014 et 2018 les cas d’enfants ou d’adolescents rapportant des tentatives d’enlèvement et finalement avouer qu’ils avaient menti. 

Et ces rumeurs n’existent d’ailleurs pas qu’en France. En Allemagne, en 2014, une rumeur voulait que deux hommes conduisant “un petit camion blanc” avaient tenté d’enlever plusieurs enfants, afin d’alimenter un trafic d’organes. La rumeur circulait en particulier sur Whatsapp et Facebook. Ils étaient selon les versions bulgares ou roumains, et recherchés par la police. Là aussi, les forces de l’ordre de Stuttgart et de Krefeld ont dû publier un démenti, via les réseaux sociaux. 

Le mythe de la camionnette blanche

On s’aperçoit donc que, comme très souvent, les réseaux sociaux joue donc un rôle fondamental dans la diffusion de ces rumeurs. Par exemple en 2017, une publication sur Facebook alerte sur une camionnette qui sillonne la France à la recherche d’enfants. La rumeur enfle à tel point que là encore les autorités doivent publier un démenti. Mais rien à faire, le message continue de circuler, il a ressurgi le 14 mars à Montreuil. 

Alors pourquoi la rumeur implique toujours une camionnette blanche ? Aurore Van de Winkel, spécialiste des légendes urbaines a donné des pistes dans un article publié sur le site spokus l’an dernier. Elle rappelle notamment que Marc Dutroux et Michel Fourniret possédaient bien une camionnette blanche avec laquelle ils enlevaient leurs victimes. 

Cette couleur très répandue, car peu coûteuse permet normalement de se fondre dans la masse, ce qui "n’est finalement plus le cas aujourd’hui à cause de ces rumeurs persistantes", selon la spécialiste. 

Emma Donada (CheckNews) avec Guillaume Descours