RMC

Jean-Louis Borloo s'agace qu'on parle du coût de son "plan banlieues": "Quel est le crétin qui l'a chiffré?"

Jean-Louis Borloo est venu défendre son "plan banlieues" ce jeudi dans M comme Maïtena. Pour l'ancien ministre, il n'y a pas de problème de financements. "L'argent est (déjà) là, il est juste pas orienter au bon endroit", assure-t-il.

Qu'on ne lui parle pas du financement de son "plan banlieues", ça l'agace, Jean-Louis Borloo. L'ancien ministre, qui a remis le 26 avril au Premier ministre son rapport pour "faire revenir la République" dans les quartiers, était l'invité exceptionnel de M comme Maïtena, ce jeudi.

Interrogé sur son plan chiffré à 48 milliards d'euros, Jean-Louis Borloo a immédiatement répliqué: "Mais quel est le crétin qui a chiffré? C'est dingue ça?". L'ancien ministre l'assure, "l'argent est (déjà) là, il est juste pas orienter au bon endroit. Les 600 millions qui ne sont pas utilisés pour l'apprentissage, on ne peut pas les utiliser?".

"Tous les financements existent"

Jean-Louis Borloo ne comprend pas qu'on critique un tel investissement pour els quartiers. "On a le droit de considérer que les univers périphériques sont justes des poids. Mais à ce moment-là il ne faut pas y mettre les gens du droit au logement opposable, on n'y met pas les déboutés du droit d'asile, ceux qui sont en attente du droit d'asile, et il ne faut pas mettre là les hôtels sociaux… On les met dans le 7e, dans le 16e… Je demande simplement qu'il y ait un minimum d'égalité pour ceux qui ne bénéficient que du minimum". Jean-Louis Borloo l'assène: "Ce n'est pas un problème de financement. Tous les financements existent".

P. G. avec Laurent Neumann