RMC

Journée mondiale du diabète: tout savoir sur la maladie qui touche 3,7 millions de Français

Le 14 novembre, c'est la journée mondiale du diabète. Comment se détecte-t-il ? Comment le soigner ? Quels sont les différents type de diabète ? Découvrez tout sur cette maladie qui touche plus de 3 millions de Français.

C'est aujourd'hui la journée mondiale contre le diabète, une maladie qui touche 3,7 millions de Français soit 5,4% de la population de l'Hexagone. Cette maladie est liée à une accumulation du sucre dans le sang, le glucose. Une prédisposition génétique couplée à des conditions nutritionnelles délétères favorisent le développement de diabètes.

Différents diabètes existent: "Le diabète de type 1 est une maladie des anticorps. On va fabriquer des anticorps qui vont attaquer le pancréas. Le pancréas qui joue un rôle majeur pour fabriquer de l’insuline, l’hormone qui permet d’éviter l’accumulation de sucres dans le sang, se détruit alors", explique Boris Hansel, médecin à l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (APHP), invité de M comme Maïtena.

Des piqûres quotidiennes

Le diabète de type 2, le plus répandu des diabètes, est lié à une mauvaise utilisation du sucre et de l'insuline par l'organisme: "C'est une maladie du muscle, du foie puis plus tardivement du pancréas, qui fait que l'on ne va pas utiliser le glucose", précise Boris Hansel. Ce diabète se détecte moins bien que le diabète de type 1: "Il s'installe très progressivement et on se rend compte parfois qu'il est là depuis dix ans lors du diagnostic. Beaucoup de patients ont déjà des complications liées à la maladie parce qu'on l'a détecté trop tard", explique Bertrand Burgalat, musicien et diabétique.

Ces deux diabètes ne se soignent pas de la même manière. Pour combler le manque d'insuline, le diabétique de type 1 doit mesurer son taux de sucre chaque jour et s'injecter plusieurs piqûres d'insuline: "C'est un traitement très contraignant", explique Bertrand Burgalat, musicien et diabétique. L'insuline doit être injectée à vie. "Quelque soit le mode de vie ou les compléments alimentaire que l'on prend, cela ne fonctionnera pas", prévient Boris Hansel.

"Choc psychologique"

Des traitements médicaux permettent d'éviter ou de retarder les complications liées à l'évolution du diabète de type 2. La pratique d'un exercice physique régulier pour éviter le surpoids est conseillée, ainsi que l'adoption d'un régime alimentaire adéquat à la vie du patient.

"Quand le diagnostic tombe c'est un choc psychologique", témoigne Kevin sur RMC. "C'est venu du jour au lendemain. Je me suis aperçu que je buvais beaucoup d'eau et de sodas tout ce qui pouvait me désaltérer. J'ai perdu 7 kilos en trois semaines. Quelqu'un de mon entourage m'a conseillé de voir un médecin et le diagnostic est tombé. Cela fait un choc", assure-t-il. En France, 500 à 800.000 personnes ignorent être atteintes de diabète.

M comme Maïtena (avec G.D.)