RMC

Laurence Parisot: "Si je peux aider Brigitte Bardot, je le ferai volontiers"

Laurence Parisot, ex-président du MEDEF était l’invitée de Maïtena Biraben ce mercredi 24 janvier. Elle réagit aux propos de Brigitte Bardot dans une interview donnée au journal Le Monde, publiée il y a quelques jours.

Dans une interview donnée au journal Le Monde, publiée il y a quelques jours, Brigitte Bardot parle de son combat pour la protection des animaux. Elle explique aussi avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour que la place qu’elle occupe au sein de sa fondation soit reprise avec "intelligence, puissance et compassion" et désigne Laurence Parisot comme digne successeur.

"Je pense qu’il y a beaucoup de travail à faire sur cette question animale. Le faire dans le cadre de la fondation Brigitte Bardot est un grand honneur mais comme elle le dit dans l’interview, j’ai mes preuves à faire".

"Si je peux l’aider, je le ferai volontiers"

Active au sein du Conseil d’administration de la fondation, l’ancienne présidente du MEDEF avait dit ne pas être intéressée par ce poste. Sans donner de réponse claire, elle s’est dit extrêmement touchée par les mots de Brigitte Bardot ne fermant pas la porte à la proposition de la fervente défenseuse des animaux.

"Je suis trop sensible à ce que dit Brigitte Bardot pour être en état de vous le commenter. Ça me touche beaucoup mais Brigitte Bardot en est la présidente, elle est en pleine forme. Si je peux l’aider, je le ferai volontiers. C’est tout ce que je peux dire pour le moment. J’ai le temps de faire tout ça car les choses ne se déconnectent pas les unes des autres. Penser l’économie, penser l’évolution de l’économie en fonction des enjeux environnementaux suppose aussi de réfléchir à la question animale. La fondation Bardot, comme tous les lieux, est un bon observatoire pour cela".
M comme Maïtena