RMC

Pédophilie dans l'Eglise: pour le porte-parole d'une association de victimes, "le Pape n'est pas honnête"

Pour le porte-parole de l'association d'aides aux victimes de pédophilie La parole libérée, le Pape "n'est pas honnête".

Les affaires de pédophilie n'ont pas fini d'ébranler l'Eglise catholique. Pierre-Emmanuel Germain-Thill, porte-parole de l’association "La parole libérée", a dénoncé ce mardi le deux poids deux mesures pratiquée par l'Eglise.

"On entend que le Pape a écrit une lettre aux catholiques, en disant 'sortez des églises allez dans la société', alors qu’il a lui-même des casseroles assez incommensurables en Argentine, et lorsque l’on a porté plainte contre le numéro 2 du Vatican, le Vatican lui a donné l’immunité diplomatique pour qu’il ne puisse répondre à la justice en France", a-t-il assuré sur le plateau de M comme Maïtena.

Les évêques du monde entier convoqués

"Dans le même temps, le numéro 3 du Vatican, accusé de non-dénonciation et d’agression sexuelle sur mineur, lui il n’y a pas de problèmes, on fait de la communication, le pape accepte son congé pour qu’il réponde à la justice australienne. Il y a deux poids deux mesures pour moi le Pape n’est pas honnête", a martelé Emmanuel Germain-Thill.

Après les révélations de multiples scandales de pédophilies dans de nombreux pays, parfois couverts par l'Eglise, le Pape a convoqué les évêques du monde entier pour aborder le thème de la "protection des mineurs". La réunion doit se tenir du 21 au 24 février 2019.

M comme Maïtena (avec G.D.)