RMC

Procès Merah: "A chaque fois que je regardais Abdelkader Merah, il baissait les yeux"

Latifa Ibn Ziaten, la mère de l'une des victimes de Mohamed Merah, est venue raconter l'ouverture du procès d'Abdelkader Merah, frère et complice du tueur au scooter, dans M comme Maïtena.

Elle voulait regarder Abdelkader Merah "dans les yeux", mais lui n'a pas pu soutenir ce regard. Dans la foulée de l'ouverture du procès du frère et complice du tueur Mohamed Merah, ce lundi, Latifa Ibn Ziaten, mère de la première victime du tueur au scooter, est venue dans M comme Maïtena sur RMC, pour faire part de ses sentiments. "C'était très difficile", a-t-elle expliqué. C'est comme si mon fils était à nouveau assassiné. Voir le complice de cet assassin en face de moi… c'est très dur pour nous". "Je l'ai bien regardé, je l'ai fixé avec mes yeux. Mais dès qu'il voyait que je le fixais, il baissait les yeux", a-t-elle raconté.

"J'en veux à la mère qui n'a pas éduqué ni cadré ses enfants. Tout à l'heure au procès elle a fait des bisous devant tout le monde à son fils. Faire des bisous comme si son fils était innocent, c'était très difficile. Elle n'a pas respecté les familles qui sont en souffrance en face d'elle".

"Apaiser la douleur"

Pour la mère d'Imad Ibn Ziaten, militaire abattu le 11 mars 2012 par le terroriste, ce procès doit "faire sortir la vérité". "L'important, c'est que la vérité – cette lumière - éclate dans ce dossier, pour que l'on puisse faire le deuil". "Je voudrais entendre parler Abdelkader Merah, qu'il dise la vérité pour qu'on puisse apaiser notre douleur. Cela ne fera pas revenir mon fils, mais que cela apaise un peu la douleur".

P. G. avec Maïtena Biraben