RMC

Qui, au RPR, a dit que "le père de Gaulle faisait très bien la pute", à son petit-neveu?

S'il affirme qu'il est désormais "moins compliqué" de porter le nom de Gaulle, le petit-neveu du général, invité de M comme Maïtena ce mardi, rappelle cette anecdote qui l'a rapidement fait quitter la politique.

Pas facile de porter le nom du général de Gaulle. Même si "c'est de moins en moins un fardeau, c'est vrai qu'il y a quelque fois des moments gênants", a confié ce mardi dans M comme Maïtena Rémi de Gaulle, l'un des petits-neveux du général, et auteur de De Gaulle, comme de Gaulle (éd. Plon). L'ancien avocat se souvient notamment de cet épisode, alors qu'il se lançait en politique au RPR, l'ancien nom du parti Les Républicains: à peine arrivé, on lui disait que "le père de Gaulle faisait très bien la pute".

Qui a bien pu lui dire ça? Il ne le dira pas mais donne quand même beaucoup d'indices. "Il est identifiable dans le livre, il suffit de regarder: je dis qu'elles étaient ses fonctions à l'époque et il suffit de regarder l'organigramme du RPR, et vous allez trouver. C'est un monsieur qui a été ministre plusieurs fois, et qui a toujours d'importantes fonctions en région parisienne. Vous pouvez le trouver facilement".

"C'est un monsieur qui a été ministre plusieurs fois"

"J'ai rapidement tourné le dos et je suis parti. Ça m'est arrivé aussi même professionnellement. J'ai quitté un avocat chez qui j'étais parce qu'il avait dit exactement la même chose. Ce sont des comparaisons qui ne sont pas à l'honneur de ceux qui les font", ajoute Rémi de Gaulle. Si c'est de moins en moins compliqué de porter ce nom, c'est "simplement parce qu'il n'est plus au registre de l'actualité, mais au registre de l'Histoire. On lui doit la constitution, on lui doit certainement une partie de la croissance française, mais aujourd'hui il n'y a plus de polémiques". "Tout le monde essaie de le récupérer", note-t-il.

P. G. avec Maïtena Biraben