RMC

Richard, cheminot: "Je n'ai plus envie de faire grève, j'ai trop fait grève en 16 ans de métier"

Les syndicats CGT et Sud-Rail appellent les cheminots à la grève le 22 mars prochain pour protester contre les recommandations du rapport Spinetta. Richard, cheminot depuis 16 ans, n'y participera pas. Il explique pourquoi dans M comme Maïtena.

Pour la CGT et Sud-Rail, le rapport Spinetta ne passe pas. Les deux syndicats appellent à la mobilisation contre les recommandations de ce rapport qui préconise de profondes réformes de la SNCF, en particulier une transformation en société anonyme et la fin du statut de cheminot à l'embauche.

Mais pour Richard, cheminot depuis 16 ans, à la SNCF, hors de question de faire grève: "Je n'ai plus envie de faire grève, j'ai trop fait grève en 16 ans de métier. Ça nous coûte cher à chaque fois. Il y en a ras-le-bol".

"Il faut simplement remettre les gens au travail"

Pour lui, il y a bien des changements à faire au sein de la SNCF:

"Moi je suis conducteur de train, 5 jours par semaine. Dans mon unité de production, il y a un adjoint sécurité, un adjoint qualité, un chargé de mission, un gestionnaire de documentation, une personne chargée de la cellule d'adaptation, un chargé de la cellule d'appui. Beaucoup de gens qui ont conduit veulent aujourd'hui faire autre chose au sein de la SNCF. On leur propose des écoles de cadres et ça coûte une fortune. On signe des chèques en blanc depuis des années dans cette entreprise. Il faut simplement remettre les gens au travail. Il y a 30% de cadres en trop et le rapport Spinetta le reconnaît", a-t-il expliqué dans M comme Maïtena.

"Il faudrait qu'on sache qu'il y a des cheminots qui travaillent dans cette entreprise!", a-t-il aussi tenu à faire savoir.

P.B.