RMC

Agressions dans les transports: "Les chiffres stagnent, mais leur gravité s'accroît"

Invité de Radio Brunet ce mardi sur RMC, Bruno Gazeau, président de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport, a décrypté les chiffres de l'insécurité dans les transports.

Les violences dans les transports en commun augmentent-elles en France? C'est la question que se posait Eric Brunet ce mardi sur RMC. Pour évoquer le sujet, Bruno Gazeau, président de la Fédération Nationale des Associations d’Usagers de Transport (FNAUT) qui regroupe près de 160 associations de transports dans diverses filières, est revenu sur le sujet. Pour Radio Brunet, il décrypte les chiffres de l'Union des Transports publics qui délivre un rapport annuel concernant les violences.

"Ce qui ressort de ces enquêtes depuis quatre ou cinq, c'est que le nombre d'incivilités stagne à peu près en quantité. Par contre, en gravité il s'accroît considérablement", assure-t-il. 

"Les femmes sont les premières usagères des transports publics"

Bruno Gazeau poursuit en expliquant que son association a mis l'accent ces deux dernières années sur les violences faites aux femmes dans les transports.

"Les femmes sont les premières usagères des transports publics, plus que les hommes. On a fait deux années de suite des enquêtes auprès des femmes, dans les transports, et aux abords des transports sur des échantillons de 5 à 6 000 femmes. Elles sont très harcelées, subissent un sentiment de harcèlement. Et autant à l’intérieur qu’à l'extérieur depuis qu’il y a des caméras de vidéo-surveillance".

"La sécurité est un droit, il faut que les collectivités le garantisse"

Le président de la FNAUT concède que le sentiment d'insécurité à tendance à s'accroître et que les grandes villes ne sont pas les seules concernées par le phénomène de l'insécurité.

"Si on rapporte aux nombre de voyageurs, vous avez maintenant presque autant d’insécurité dans les villes moyennes que dans les grandes métropoles, sauf que c’est moins visible. La sécurité est un droit, il faut que les collectivités garantissent la sécurité des voyageurs".
J.A. avec Radio Brunet