RMC

Closer a aidé à faire aimer François Hollande parce qu'il a fait de lui un homme à femmes

Ce mardi, Eric Brunet et Roselyne Bachelot se partageaient l'antenne de RMC pour une émission spéciale Saint Valentin. L'une des thématiques de ce show exceptionnel était de dresser un bilan du quinquennat de François Hollande. Pour en parler, Luc Angevert, rédacteur en chef de Closer, magazine people qui avait révélé la liaison entre le chef de l'Etat et l'actrice Julie Gayet.

A l'heure de faire un bilan du quinquennat de François Hollande à la tête de l'Etat (et de tenter de le sauver) Eric Brunet et Roselyne Bachelot, lors de leur show exceptionnel ce mardi sur RMC, ont, entre autres, choisi d'évoquer les histoires de cœur du chef de l'Etat. Et pour cela, ils ont demandé à Luc Angevert, rédacteur en chef de Closer, ce qu'il en pensait. "Si on est dans la démarche de sauver François Hollande, de chercher du positif chez lui et de l'aimer, comme vous voulez absolument le faire aujourd'hui, on peut dire que Closer a aidé à faire aimer François Hollande parce qu'il a fait de lui un homme à femmes, un homme qui courtise", estime-t-il.

"Ce n'était pas gagné parce qu'avant son histoire d'amour avec Julie Gayet, il semblait plutôt être dominé par ses femmes, poursuit le journaliste. Ségolène Royal et Valérie Trierweiler sont des femmes à poigne et, à leurs côtés, François Hollande ne semblait pas avoir une carrure d'homme, être d'une grande virilité. Ça ne collait pas vraiment avec une stature de président". "Encore aujourd'hui, on se rend compte que Ségolène Royal a une petite main mise sur lui, qu'il lui cède plein de choses, analyse encore Luc Angevert. Il est resté 28 ans avec elle. Ils ont eu quatre enfants. On sent que l'on ne se sépare pas comme ça d'elle".

"Etre chef de l'Etat lui a donné une petite aura"

"Ségolène Royal avait assez mal supporté l'arrivée de Valérie Trierweiler dans sa vie. Valérie Trierweiler, elle-même, a démontré qu'elle avait un sacré caractère. Preuve en est avec le 'Embrasse-moi' ordonné à François Hollande, place de la Bastille, le soir de l'élection, indique encore le rédacteur en chef de Closer. Elle voulait s'octroyer une place forte dans sa vie. Du coup, on se demandait: si François Hollande n'arrive pas à mener ses femmes, comment va-t-il mener la France?"

Et d'ajouter: "François Hollande s'est fait élire sur l'image du président normal mais en réalité il s'est quand même dit qu'il était chef de l'Etat et que ça lui donnait une petite aura, un petit plus de séduction et que pourquoi pas en profiter".

M.R avec Eric Brunet et Roselyne Bachelot