RMC

En arrêt maladie pour des problèmes de dos, il parcourt 250 km à vélo

Un breton a été arrêté à plusieurs reprises par son médecin pour des douleurs chroniques au dos. Problème, sur Facebook, il est apparu qu'il participait à des courses de vélo. Au total, il aurait parcouru pratiquement 250 kilomètres.

C’est ce qui s’appelle un mal de dos récurant. À la fin du mois d’avril 2017, un manutentionnaire breton, se rend chez le médecin. Il lui explique qu’en soulevant un colis un peu lourd, il s’est bloqué le dos, ravivant des douleurs lombaires chroniques de longue date. Conciliant, son médecin lui accorde un arrêt maladie d’une semaine.

Seulement, sur Facebook, ses collègues se rendent compte de l’étrange corrélation entre son arrêt maladie et une course cycliste en équipe. Et pour cause, à la fin du mois d’avril 2017, le lendemain et le surlendemain de sa visite chez le médecin, le manutentionnaire a parcouru 250 km et enchaîné 3 étapes d’une compétition de vélo sur route. Étrangement, le mal de dos persiste et l’arrêt de travail est prolongé à 16 reprises entre le 8 mai et le 16 août 2017 ! Toujours selon Facebook, le manutentionnaire a participé à 16 courses durant cette période.

L'affaire portée devant la justice

Son employeur a porté plainte et l’affaire a été portée devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). LA CPAM des Côtes-d’Armor s’est constituée partie civile et exige le remboursement des indemnités journalières. Pour un salaire perçu de 2.000 € par mois, les 3 mois précédant l'arrêt de travail, les indemnités journalières sont fixées à 32,87 € par jour. Donc, pour une semaine d’arrêt maladie et 16 prolongations, soit minimum 21 jours, le total des indemnités journalières perçues s’élèvent au minimum à 690.27 euros. 

Pour la présidente du tribunal, le mensonge est évident. 

"Vous saviez que votre employeur n'allait pas vous accorder votre journée. Or, votre équipe cycliste était déjà engagée, elle devait impérativement être composée de cinq coureurs sous peine d'être disqualifiée. Vous vous coincez le dos la veille. Avouez que c'est quand même une drôle de coïncidence..."

Le prévenu se défend: "Je n'ai pas simulé. (...) Mon médecin ne m'a jamais dit de ne pas faire de vélo". L'affaire a été mise en délibérée au 31 janvier 2019. Pour rappel, les frais d'arrêts maladie se sont envolés de 5,2 % en 2017 et ont coûté 10,3 milliards à la Sécurité sociale.

Radio Brunet (Avec G.D)