RMC

Europe: "Emmanuel Macron a un côté caméléon, il dit aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre"

-

- - -

Alors qu’Emmanuel Macron est en déplacement en Allemagne, à Aix-la-Chapelle, pour recevoir le prix européen "Charlemagne", Jean-Marc Daniel, économiste et invité de Radio Brunet a relativisé les actions du président français en faveur de l’Europe.

"N'attendons pas. Agissons maintenant!". Emmanuel Macron a profité de la remise d'une récompense pour son engagement pro-européen, le Prix Charlemagne, pour signifier son impatience grandissante de mener à bien le projet de refondation de l’Europe post-Brexit.

Cette volonté de faire bouger les choses et ce sentiment d’être un acteur indispensable pour que la santé européenne s’améliore, n’est qu’une posture pour Jean-Marc Daniel, professeur associé à l'École supérieure de commerce de Paris.

"Il dit qu’il a fait beaucoup pour l’Europe et que tout va mieux"

Pour l’économiste, "ce qu’il y a de frappant chez Emmanuel Macron c’est qu’il a un côté caméléon", dont le discours change et s’adapte en fonction des attentes de son public.

"Il dit aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre. C’est son cinquième discours sur les problèmes européens. Il en a fait un à Athènes où il a dit aux Grecs qu’il allait se débrouiller pour que leur situation s’améliore. Il a fait un discours à Strasbourg où il a dit à peu près l’inverse soit, que les grecs doivent comprendre que s’ils sont toujours dans la zone euro c’est parce qu’on a fait un effort pour eux. Et là, à Aix-la-Chapelle il dit qu’il a fait beaucoup de choses pour l’Europe".
Radio Brunet (avec C.P.)