RMC

Les Français feignants? "On est le pays qui a le moins d’heures travaillées par habitant" explique Emmanuel Lechypre

RMC
Selon un sondage, le salaire minimum pour qu’un français, seul, puisse vivre convenablement est de 1.760€. C’est en tout cas ce que pensent les Français eux-mêmes. Alors, faut-il passer par une augmentation des salaires ou une augmentation du nombre d’heures de travail ?

Pour une auditrice, qui interpelle Éric Brunet et Laurent Neumann, il faut pousser les Français à travailler plus. Pour elle, la nouvelle génération est plus feignante que les précédentes. Et cela se voit si on compare la France avec les pays de l'UE.

Invité en studio, le spécialiste de l’économie sur RMC Emmanuel Lechypre, est venu tordre le coup à cette idée reçue : Il est faux de dire que les Français seraient moins bosseurs que le reste de la population européenne. "Il faut savoir de quoi on parle, dit-il. Les Français qui travaillent, ils travaillent beaucoup et ils travaillent autant que dans n’importe quel pays. Le vrai sujet est qu’il n’y a pas assez de Français qui travaillent".

"Donc il faut regarder le nombre d’heure travaillées par habitant. C’est le seul critère qui compte à mes yeux pour savoir si un pays est en forme. Car ce qui compte, c’est le nombre de bras qui travaillent pour nourrir toutes les bouches qu’il faut nourrir. C’est ça la statistique importante. Et c’est vrai que là, on est le pays il y a le moins d’heures travaillées par habitant".

"Pas assez de jeunes et pas assez de vieux qui travaillent"

Emmanuel Lechypre explique cette situation par le fait que les jeunes d’aujourd’hui arrivent trop tard sur le marché du travail et que les plus âgées ne trouvent plus de travail passées un certain âge. "Donc c’est sûr que la France ne peut pas être un pays très riche. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas assez de jeunes qui travaillent et parce qu’il y a trop peu de vieux qui travaillent".

"On dirait qu’il suffit de vouloir travailler plus pour travailler plus, poursuit-il. La réalité c’est qu’il y a des tas de gens au-delà de 55 ans qui voudraient travailler plus. Mais les entreprises ne le permettent pas. Et c’est aussi tout le sujet du débat sur les retraites. Aujourd’hui il y a de nombreuses boites qui considèrent que jusqu’à la retraite, vous bossez à temps plein et lendemain de votre retraite vous partez à la pêche. Et bien non, ça ne fonctionne pas comme ça".

Maxime Trouleau