RMC

"Merci les Français!": 750.000 euros d’indemnités partagés en toute illégalité entre le directeur et des administrateur de la SIAAP

Le SIAAP avait déjà été épinglé pour avoir payé à 23 personnes des places en classe affaire pour aller à Brasilia au Brésil pour le mondial de l'eau l'an dernier.

Le SIAAP, syndicat interdépartemental qui dépollue les eaux usées du Grand Paris, fait de nouveau parler de lui. Après avoir envoyé 23 personnes en classe affaire l’an dernier à Brasilia, au Brésil, pour le forum mondial de l’eau, voici qu’à présent ils s’offrent des petites indemnités grâce aux factures d’eau révèle Le Canard enchaîné

Les magistrats de la Chambre régionale de la Cour des comptes, ont découvert que le président et les administrateurs du Siaap s’étaient partagés, en toute illégalité, 750.000 euros d’indemnités et de jetons de présence, un moyen de rémunérer les administrateurs selon leur assiduité aux réunions.

Une procédure spéciale a été ouverte mettant en cause la responsabilité des trois agents comptables ayant effectué ces versements. Pour se défendre, les trois fonctionnaires ont déclaré appliquer les délibérations qui mentionnent des indemnités. Des règles qui datent de 1971, qui sont encore libellées en Francs et qui n’ont jamais été actualisées depuis. 

Enquête ouverte depuis 2011

Les magistrats ont condamné les comptables à tout rembourser, mais selon Le Canard enchaîné, comme ce sont des agents publics qui n’ont fait qu’obéir à des ordres, le ministre du Budget pourrait leur accorder une remise quasi-totale. 

Mais où sont les donneurs d’ordre alors ? Certains des donneurs d’ordre coulent une retraite paisible, d’autres sont toujours en fonction. Une enquête judiciaire sur le Siaap a été ouverte en 2011 pour : corruption, prise illégale d’intérêt, détournement de biens publics et abus de biens sociaux. Quatre personnes placées en garde à vue, mais l’opération est restée sans lendemain et le dossier végète depuis. 

Rémi Barret avec Guillaume Descours