RMC

"Merci les Français!": le rapport d’orientation budgétaire crée la polémique au conseil municipal de Roquebrune-sur-Argens

Le rapport qui a été débattu en Conseil municipal mardi était truffé d'erreurs dans les chiffres notamment. L'opposition a demandé des explications sans que l'adjoint aux finances ne puisse leur répondre.

Roquebrune-sur-Argens dans le Var, est célèbre pour son rocher et ses plages ombragées par les pins. Désormais, la commune sera aussi célèbre pour ses rapports d’orientation budgétaire peu précis.

Mardi, en Conseil municipal, le rapport a été débattu. Mais il était ponctué d’erreurs de chiffres, pourcentages, montants différents d’une page à l’autre, selon Var Matin. Par exemple, à la page 12, les dépenses de fonctionnement sont présentées comme étant en baisse depuis 3 ans. Sauf qu’en réalité, elles sont en hausse par rapport à l’année dernière : de 25,3 millions à 26 millions d’euros soit une hausse de 3%.

À la page 14, il y a une erreur dans le tableau des recettes qui inscrit 27 millions au lieu de 24. À la page 32, il est noté près de 44 millions d’euros d’endettement tandis que le schéma de la page 34 fait état de 4 milliards d’endettements.

Colère de l'opposition

Les élus de l’opposition accusent Jean-Christophe Milliot, l’adjoint aux finances de la ville, de ne pas avoir lu le rapport. "Ce n’est pas moi qui fais le rapport d’orientation budgétaire", a-t-il tout simplement répondu. 

Valérie Michaud, une élue d’opposition l’a interpellé pour lui rappeler que "pour un adjoint aux finances, c’est un comble d’avoir laissé passer un document avec ces grosses erreurs de chiffres et d’essayer de se dédouaner derrière les agents du service. Vous êtes élu et responsable des finances. La moindre des choses aurait été de vérifier et de prendre vos responsabilités". L’adjoint aux finances répond: "Si vous voulez un renseignement technique, allez voir le service des finances".

Rémi Barret avec Guillaume Descours