RMC

Montebourg veut "des citoyens tirés au sort au Sénat": "Il n'y a pas que de gens compétents en politique"

Dans son programme, Arnaud Montebourg propose, entre autres, une réduction de moitié du nombre de parlementaires. Il souhaite aussi "l’entrée au Sénat de citoyens tirés au sort sur les listes électorales, un par département". Une proposition défendue ce mardi dans Radio Brunet par son porte-parole, Patrice Prat, député PS du Gard.

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire PS, a récemment mis en ligne ses propositions pour la présidentielle 2017, parmi lesquelles certaines sont assez originales. Ainsi, l'ancien ministre de l'Economie propose de "l’entrée au Sénat de citoyens tirés au sort sur les listes électorales, un par département". "Il s'agirait d'un citoyen qui siégerait au Sénat mais le Sénat perdrait sa fonction législative, explique ce mardi dans Radio Brunet, Patrice Prat, le porte-parole d'Arnaud Montebourg. Le Sénat serait une chambre qui aurait des fonctions d'évaluation de contrôle de l'action du gouvernement. Il remplirait aussi une fonction de prospective, préparerait l'avenir, évaluerait l'impact des lois sur la société…"

Une possibilité qui interroge Gwenaël, auditeur de RMC: "Est-ce que c'est donner du crédit à la politique que de tirer au sort les citoyens? Les tirer au sort cela veut dire que l'on ne met même pas en valeur leurs compétences. On le fait donc au hasard. Mais la République ce n'est pas la Française des Jeux". "Si le critère de la compétence était le seul à devoir être retenu… Car, franchement, si les hommes politiques d'aujourd'hui sont compétents, ça se saurait. C'est pourquoi aujourd'hui il y a un besoin profond de renouveler les pratiques et les hommes, défend Patrice Prat. C'est une triste réalité. J'en suis désolé".

M.R avec Eric Brunet